Trafic des êtres humains : Le Cameroun sollicite l’aide des Etats-Unis

Trafic des êtres humains : Le Cameroun sollicite l’aide des Etats-Unis

Ce projet de coopération porté par le ministère des Affaires Sociales vise entre autres l’élaboration et la mise en place d’un système cohérent et intégré de référencement des victimes de la traite humaine Cameroun Trafic êtres humains.

Au Cameroun, près de 4000 personnes ont été victimes de trafic d’êtres humains durant les trois dernières années, selon l’Association des migrants. Le président de ladite association, indique que près de 90% de ces rapatriés volontaires ont été victimes de ces pratiques causées en majorité par une immigration irrégulière selon la ministre des Affaires Sociales (Minas), Pauline Irène Nguéné.

Cameroun Trafic êtres humains projet de coopération porté par le ministère des Affaires Sociales

La traite d’êtres humains est définie par le Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l’Homme (Onudc) comme le processus par lequel des personnes sont placées ou maintenues en situation d’exploitation à des fins économiques. Selon les estimations mondiales de la Fondation Walk Free et de l’Organisation internationale du travail (Oit), 25 millions de personnes étaient soumises au travail forcé et à l’exploitation sexuelle Cameroun Trafic êtres humains dans le monde en 2016. La même année, le rapport mondial de l’Onudc sur l’identification des victimes montre que 51% des victimes sont des femmes, 21% des hommes ; 20% des filles et 8% des garçons.

 

 

Pour mettre fin à de tels abus, la Minas et l’ambassadeur des Etats unis au Cameroun, Christopher John Lamora ont mis diverses stratégies en marche. Au cours d’une audience le 5 août 2022, ils ont pensé à un projet de coopération entre les deux parties. Ainsi, la Minas a présenté cinq points d’attente en vue de faciliter la mise en œuvre des actions de ce partenariat.  Il s’agit de l’opérationnalisation de la ligne téléphonique verte pour dénoncer les cas de trafic d’êtres humains, l’entretien du site d’accueil provisoire des migrants établi ; réhabilité et équipé au sein du Centre d’accueil et de transit de Yaoundé.

élaboration et la mise en place d’un système cohérent

Aussi, Pauline Irène Nguéné à l’attention de Christopher John Lamora a pensé à l’élaboration et la mise en place d’un système cohérent et intégré de référencement des victimes ; l’actualisation du plan national de lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite des migrants, la promotion et la protection des droits des personnes handicapées Cameroun Trafic êtres humains.

Pour sa part, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun qui n’a pas caché son admiration face aux actions entreprises par la Minas, a promis d’apporter son aide dans la mise en application de certains de ces cinq aspects.

Sabine LEMANA

A lire aussi :  COVID-19: Trafficking in PCR tests in Douala, several professional workers involved.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.