Covid-19 : 34 200 vaccins offerts à la région du Littoral
Vaccination du Maire de la ville de Douala

Réceptionnées le mercredi 15 avril 2021, les premières doses ont été administrées le lendemain, 16 avril 2021 à Douala.

Hôpital Laquintinie de Douala ce jeudi 16 avril 2021, Roger Mbassa Ndine, le maire de la ville de Douala reçoit sa première dose de vaccin de Sinopharm quelques heures seulement après Benjamin Mboutou, Préfet du Wouri. Qui a inauguré le processus de vaccination de la riposte à la maladie à Coronavirus dans la région du Littoral à l’hôpital gynéco Obstétrique de Yassa.

L’hôpital Laquintinie de Douala qui a reçu 18 000 vaccins des 34 200 attribués à la région du Littoral, a servi de cadre de vaccination des autorités, au personnel soignant et aux partenaires chinois. Qui ont souhaité recevoir plus de vaccins que ceux administrés, sauf que la priorité est donnée au personnel soignant, soit environ 1 300 dans cet hôpital de référence.  « Lorsque l’ensemble de notre personnel sera vacciné, on pourra également faire bénéficier ces vaccins à d’autres personnes », a souligné Pr Noël Essomba, Directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala.

Source : Délégation Régionale de la Santé pour le Littoral/DataviZ : ADISI-Cameroun

Cette opération qui est une volonté du président de la République qui date du 19 mai 2020, précisément lors de son adresse à la nation à l’occasion de la fête de l’unité, est un moyen pour sécuriser les populations. « Je crois que l’Etat est en train de faire le maximum pour que nous ayons à disposition le maximum de vaccins pour le personnel de santé, pour les personnes de plus de 50 ans avec comorbidité, et pour les groupes spéciaux… », a indiqué Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique (Minsanté).

A lire aussi :  Diabète : les malades payent deux fois plus cher
Vaccination du Maire de la ville de Douala

En plus de ces 34 200 vaccins offerts par la Chine, le Cameroun recevra le samedi 17 avril 2021, environ 400 000 doses de vaccin Astrazeneca de la facilité Covax. « Nous aurons aussi un don de l’Ordre national des médecins d’environ 1200 doses de vaccins, et nous avons précommandé déjà 4 millions de vaccins aussi », ajoute le Minsanté qui souligne que l’acquisition de ces vaccins a pour but de renforcer l’offre de vaccination au niveau de chaque région. Tout en rappelant que la vaccination ne doit aucun cas réduire la pratique des mesures barrières.

Lire aussi : https://datacameroon.com/astrazeneca-le-conseil-scientifique-du-cameroun-prend-du-recul/

Pourtant, après la suspension temporaire du vaccin Astra Zeneca dans plusieurs pays européens, le Conseil scientifique des urgences de santé publique au Cameroun a recommandé en mars 2021, un délai supplémentaire d’observation avant son utilisation au Cameroun.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.