Covidgate : Trois ministères sur 21, « zappent » la Chambre des Comptes
Covid-19 au Cameroun

Hormis le MINSANTE et le MINRESI, des 21 autres départements ministériels bénéficiaires du « fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le Coronavirus », indique la Chambre des Comptes, le MINEDUB et le MINEPIA n’ont pas répondu à ses demandes, tandis que le MINAT n’a fourni aucun détail sur ses actions.

D’après le rapport de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, hormis les ministères de la Santé publique (MINSANTE) et celle de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MINRESI), 21 autres départements ministériels, ayant bénéficié de 128 270 000 000 F Cfa sur les 180 milliards F Cfa de la dotation globale du « Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le Coronavirus », ont été saisis afin de produire des informations sur leur gestion. Seulement 19 sur les 21, relève cette juridiction financière, ont produit des informations à fin septembre 2020. « L’indisponibilité des informations à jour à la fin de la période sous revue ne permet donc pas à la juridiction financière de dégager (…/…) une situation réelle des engagements de dépenses effectuées au 31 décembre 2020 », explique la Chambre des Comptes.

Lire aussi : https://datacameroon.com/covidgate-letat-perd-plus-de-14-milliards-dans-lachat-des-tests-de-depistage/

Il ressort de ce rapport dont Datacameroon a eu copie, que les Ministères de l’Education de Base (MINEDUB) et de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA) n’ont pas répondu aux demandes de la Chambre.  Alors que le ministère de l’Administration Territoriale (MINAT) « s’est contenté de relever que son département ministériel ayant totalement réalisé les actions qui lui incombaient dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, avait retourné au MINFI les fonds du cas Covid-19 correspondants pour être redéployés. Cependant souligne cette institution, le Minat n’a pas fourni les détails sur les actions et les crédits concernés. »

A lire aussi :  Forum « S’engager ! - Dialogues Afrique-Europe » : parole à la jeunesse !

Lire aussi : https://datacameroon.com/covid-19-le-minresi-engloutit-plus-de-4-milliards-f-cfa-dans-la-production-fictive-des-medicaments/

D’après cette juridiction financière, l’ensemble des dysfonctionnements dans le système organisationnel et les irrégularités dans la gestion financière ont conduit à la formulation de 30 recommandations, dont 23 à l’endroit du Minsanté, 5 à l’endroit du Ministère des Finances (MINFI), une à l’endroit du Minresi et une à l’endroit du Ministère du Commerce (Mincommerce). « En même temps, et compte tenu du caractère significatifs de certaines irrégularités, la juridiction a, sous réserve des conclusions à tirer de la phase de contradiction, retenu à l’encontre des divers responsables du Minsanté et du Minresi impliqués dans la gestion du plan de riposte, une procédure de gestion de fait et 30 procédures de fautes de gestion », explique la Chambre des Comptes.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.