Décentralisation : les acteurs locaux dénoncent l’ingérence de l’Etat
Pendant le colloque

Décentralisation : les acteurs locaux dénoncent l’ingérence de l’Etat

Au colloque international sur la décentralisation, les collectivités territoriales décentralisées soutiennent que cette ingérence est le plus grand frein Décentralisation les acteurs locaux de l’implémentation effective de la décentralisation à l’Ouest Cameroun.

Au Cameroun, la mise en place de la décentralisation n’est pas un long fleuve tranquille. Le transfert de compétence sur lequel il s’appuie n’est pas toujours bien compris. Ce qui a pour résultat de plomber certains projets censés améliorer les conditions de vies des populations.

L’on peut par exemple citer le cas de Jacquis Kemleu Tchabgou, le maire de Dschang qui a pendant un bon moment été en conflit avec les autorités déconcentrées de la localité. Dans son discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture du colloque international sur la décentralisation, l’élu municipal a révélé que le nœud du conflit était la mise en place d’infrastructures dans le domaine de la distribution d’eau, la gestion des ordures, etc. Selon lui, « les autorités déconcentrées ont très souvent eu du mal à admettre et à approuver la création de ces structures par les autorités municipales ».

Décentralisation les acteurs locaux la décentralisation, les collectivités territoriales décentralisées soutiennent que cette ingérence est le plus grand frein

« Plus sérieux encore, certains responsables régionaux et départementaux voient dans ces structures indépendantes des entités concurrentes et donc boycottent leur fonctionnement », croit savoir un participant dudit colloque. Si cette intervention n’a pas fait l’unanimité, tous les acteurs de la déconcentration s’accordent à dire que le plus grand frein de l’implémentation effective de la décentralisation dans la région de l’Ouest c’est l’ingérence de l’Etat. Ceci au travers de ses agents. « Comment comprendre que le gouverneur vienne assister aux réunions du conseil régional et le préfet au conseil municipal ? », s’interroge un conseiller municipal qui a requis l’anonymat.

Organisé par la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Dschang, le colloque international sur la décentralisation qui a eu lieu du 26 au 28 octobre 2022 a permis aux différents acteurs du développement local du département de la Menoua d’analyser les enjeux et les perspectives de la relation entre la décentralisation et la déconcentration. De cette rencontre, il ressort que même si beaucoup reste à faire, la collaboration entre les acteurs de la décentralisation et ceux de la déconcentration sont de plus en plus saine dans la région de l’Ouest.

Vanessa Bassale

A lire aussi :  Décentralisation : L’élection du Maire de la ville et ses enjeux (Partie III)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.