Développement durable : Les jeunes à l’affût des solutions
Lors du brainstorming

Développement durable : Les jeunes à l’affût des solutions

17 objectifs de développement durable divisés en trois groupes (éducation, environnement et société), ont été mis sur la table des débats ce 1er décembre 2022, en vue d’accélérer leur réalisation.

« Environnement », « Société » et « Economie » sont les trois thématiques des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) sur lesquels débattent divers acteurs de la société civile à l’Institut français de Yaoundé, lors du Forum « S’engager ! » ce 1er décembre 2022.

Tout est parti d’un brainstorming d’une trentaine de participants, constitué de jeunes africains et européens. Avec pour but d’échanger leurs idées pour accélérer la réalisation des ODD. « Il est question d’avoir des actions communes, nous entraider pour arriver plus rapidement, mais surtout plus sûrement à cette destination, qui est parfois pénible et impraticable en raison de la qualité et des quantités des ressources qu’elle demande », indique Stéphanie Njiomo, juriste environnementaliste qui anime la discussion.

développement durable divisés en trois groupes?

Josiah Kwesi Eyison, l’un des rapporteurs de la thématique « Société » et fondateur d’iSpace foundation au Ghana, avoue la disparité qu’il y a dans le domaine éducatif entre les deux continents. L’une des causes, la non-qualification des systèmes éducatifs africains, dont les diplômes ne sont pas toujours reconnus à l’étranger. « La qualification ne pèse pas, ce n’est pas pareil comme lorsqu’on étudie en Europe », confie-t-il. Pour remédier à cela, le groupe « Société » recommande aujourd’hui la création des sociétés joint-venture, soit une entreprise fondée sur la coopération d’au moins deux entreprises indépendantes.

Cependant, les membres de la thématique « Environnement » évoquent entre autres l’absence des infrastructures sur la distribution de l’eau, les forages qui ne tiennent pas en compte les nappes phréatiques, ou encore le manque d’infrastructures d’assainissement. Ils recommandent l’implication des jeunes et de la société civile dans l’élaboration des projets et la mise en œuvre des politiques environnements. Et surtout l’implication de l’Etat.

Michèle EBONGUE avec Médias & Démocratie (M&D)

Cet article a été réalisé en collaboration avec Médias & Démocratie (M &D), dans le cadre du Forum Régional de Yaoundé « Notre Futur »
A lire aussi :  Forum « S’engager ! - Dialogues Afrique-Europe » : parole à la jeunesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.