Education de base : Les difficultés en mathématiques sont criardes

Education de base : Les difficultés en mathématiques sont criardes

Education de base Dans une enquête réalisée en 2021, l’AUF relève que 43% d’élèves n’arrivent pas effectuer des opérations d’addition et soustraction après trois années de scolarisation, surtout dans les Zones d’éducation prioritaire.

Pour bon nombre d’élèves à l’école, les mathématiques restent leur bête noire.   Des difficultés auxquelles  personne ne semblent échapper même au cycle primaire. « Nous avons constaté que les élèves ne parviennent pas à calculer, à faire des opérations, à analyser les problèmes », explique Solange Wandji du Programme Apprendre de l’Agence universitaire de la francophonie (Auf). Elle ajoute d’ailleurs qu’au fil des années et ce malgré tous les efforts, les performances ne sont pas toujours bonnes.

A propos,Education de base le Programme d’Appui à la professionnalisation et au développement des ressources (Apprendre) de l’Auf, révèle dans une enquête réalisée en 2021 que 43% d’élèves n’arrivent pas effectuer des opérations d’addition et soustraction après trois années de scolarisation, surtout dans les zones d’éducation prioritaire (Zep).

Education de base Dans une enquête réalisée en 2021, l’AUF relève que 43% d’élèves n’arrivent pas effectuer des opérations d’addition

Aussi, 44% d’élèves n’arrivent pas à identifier les formes géométriques de base après trois années de scolarisation ; plus de 86 élèves sur 100 de cette catégorie sont dans les Zep. On note également que plus de 64% d’élèves éprouvent de grandes difficultés en nombre et numération, mesure et grandeur et géométrie et espace après six années de scolarisation et que dans les Zep, 85 sur 100 élèves sont concernés par cette situation.

 

 

C’est fort de ce constat que le ministère de l’Education de base à poser le problème de l’enseignement des mathématiques à ses partenaires tels que l’Auf. Pour y remédier, cette Agence a organisé le 12 juillet 2022, un atelier de renforcement des capacités didactiques en mathématiques pour l’élaboration de séquences d’apprentissage innovantes dans l’enseignement primaire/ secondaire au Cameroun.

après trois années de scolarisation, surtout dans les Zones d’éducation prioritaire

Y ont participé, des inspecteurs régionaux, départementaux, d’arrondissement de mathématiques, des enseignants des Écoles normales des instituteurs de l’enseignement général et ceux des Écoles normales supérieures. Comme le souligne Marius Tchakounang, responsable régional du ProgrammeEducation de base Apprendre de l’Auf pour l’Afrique Centrale, Grands lacs et Océan indien, il question de développer les pratiques pédagogiques prenant en compte les difficultés des élèves ; améliorer les enseignements-apprentissages au niveau du primaire et du secondaire et déployer des systèmes de proximité.

Sabine LEMANA

A lire aussi :  Zones d'Education prioritaires : Plus d’un million de garçons inscrits en 2020, contre 900 000 filles

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.