Electricité : 100 milliards pour booster l’offre énergétique au Cameroun
Source : Eneo-Cameroun/DataViz by ADISI-Cameroun

Ce financement obtenu auprès des banques locales, contribuera, selon Eneo, l’entreprise en charge de la distribution, au renforcement de l’outil de production, au développement et à la modernisation de l’infrastructure distribution, ainsi qu’à améliorer significativement le service aux clients. 

100 milliards F CFA. C’est le montant de l’enveloppe que l’entreprise distributrice de l’énergie électrique au Cameroun, Energy of Cameroon (Eneo), va investir pour le développement des services d’électricité au Cameroun. Cette structure a annoncé la finalisation de la levée de ces fonds sur le marché bancaire camerounais, le 3 février 2020. La transaction a été arrangée par CitiBank et la Société Générale Cameroun, en partenariat avec six autres banques locales, notamment BGFI, Afriland First Bank, CBC, BICEC, ECOBANK, SCB Cameroun.

                                       Source : Eneo-Cameroun/DataViz by ADISI-Cameroun

Ce financement qui permettra de répondre à la demande croissante de l’électricité, explique Eric Mansuy, Directeur Général d’Eneo, contribuera directement au renforcement de l’outil de production, au développement et à la modernisation de l’infrastructure distribution, ainsi qu’à améliorer significativement le service aux clients. « Nous apprécions le soutien des institutions de la République du Cameroun qui ont à cœur de soutenir et faire avancer le secteur de l’électricité, partagent notre engagement et mettent en place des conditions de facilitation. Notre action s’inscrit dans le cadre d’une collaboration permanente avec les Institutions et l’Etat camerounais, en droite ligne avec la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 », a-t-il souligné.

Cette opération conclue par Eneo avec le soutien d’Actis, a été facilitée par le retour progressif de la confiance dans le secteur de l’électricité. La prorogation par le Président de la République de la durée de la concession de 2021 à 2031 en a été le premier signe, suivi par l’assainissement en cours des finances du secteur de l’électricité, notamment avec le règlement progressif des dettes de l’Etat, et son volontarisme manifeste dans la poursuite des efforts au profit de l’équilibre financier du secteur.

A lire aussi :  Santé locale : 16% des populations participent aux actions des communes

Le Cameroun s’achemine donc, vers une amélioration conséquence de son offre énergétique. En termes de réalisation, Eneo a entre autres en 2020, enregistré un taux de disponibilité des centrales de 90,7%, la poursuite des travaux de réhabilitation et de sécurisation des barrages de la centrale de Songloulou, avec un taux d’avancement global de la phase1 de 81%. Pour ce qui est du réseau de distribution et qualité de service, Eneo a entre les deuxième et quatrième trimestre, accéléré les travaux sur le réseau, obtenant ainsi une baisse de 15% des interruptions dues au réseau de distribution, une baisse de 20% des énergies non distribuées, une réduction de 14% tant de la durée que de la fréquence des coupures.

Les principaux investissements sur le réseau de distribution en 2020 concernent entre autres, la production de poteaux béton avec le concours de 8 petites industries locales ; Remplacement des poteaux défectueux dont  30000 poteaux bois et béton ; renforcement des câbles souterrains à Douala et Yaoundé avec 18,3 km renforcés ; mutation et/ou augmentation de puissance des postes surchargés de 50 postes, entretien diagnostic dans les pans distribution de 28 postes sources; entretien diagnostic de 400 postes de distribution à Douala et Yaoundé.

Marie Louise MAMGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.