Electricité : La tarification en mode prépayée divise

Dans une récente sortie, le Réseau national des consommateurs accuse l’entreprise distributrice du courant électrique d’arnaque et vol sur les consommateurs dans la tarification du wattage des compteurs prépayés. Mais à en croire Eneo, il est erroné de crier à l’arnaque car la facturation en prépayé respecte le principe de tarification évolutive avec la consommation.

Au cours d’une manipulation du compteur prépayé/ Crédit photo : rapport Eneo 2018

La tarification en mode prépayée de the Energy of Cameroon (Eneo) continue à faire couler beaucoup d’encre et de salive. Cette fois encore, c’est le Réseau national des consommateurs (RNC) qui monte au créneau. Dans un communiqué signé de son président national Francis Eyalla, cette association de défense des droits des consommateurs dénonce « l’arnaque et le vol organisé en bande de Eneo sur les consommateurs camerounais dans la tarification du wattage des compteurs prépayés ». Une conclusion à laquelle le RNC arrive à la suite des « recherches et analyses de nos ingénieurs en énergie électrique active et consultants sur la tarification du wattage des compteurs prépayés installés dans les ménages chez les consommateurs par Eneo Cameroun (Sic) », lit-on dans le communiqué dont Data Cameroon a eu copie. Et à travers cette note, le RNC a décidé de prendre à témoin, « l’opinion publique nationale et internationale et les  autorités compétentes. Afin qu’ils soient témoins d’une des grosses arnaques organisées par cette entreprise autour des consommateurs camerounais, et que chacun puisse prendre ses responsabilités en ce qui le concerne », fait savoir Francis Eyalla.

La réaction de l’entreprise distributrice de l’électricité ne s’est pas faite attendre. Elle a saisi l’occasion pour expliquer la tarification en mode prépayée. D’après la structure, le régulateur (l’agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) Ndlr) a voulu le tarif évolutif en fonction des revenus du consommateur. De ce fait, « si tu as une consommation faible (équipements et durées de consommation limités), alors le régulateur estime que tu as des revenus faibles et le tarif social s’adresse donc à toi. A contrario, plus ta consommation s’élève, ta tarification s’élève en conséquence en respectant la tranche dans laquelle elle se situe. En prépayé la facturation se fait au fur et à mesure du cumul des Kwh au cours du même cycle », détaille Eneo. Avant de poursuivre, « Ceci concerne également l’application de la TVA qui n’intervient qu’au-delà du 220kWh en prépayé (…) Il est donc erroné de crier à l’arnaque car la facturation en prépayé respecte le principe de tarification évolutive avec la consommation (plus vous consommez, plus vous payez.). C’est une facturation juste et au plus près de la consommation du client. Voici ce que donnerait en réalité un achat unique de 20 000fcfa selon le type ménage ». Par ailleurs, pour un meilleur suivi de sa consommation, l’entreprise recommande au client d’identifier son segment et les tarifs correspondants, d’évaluer sa consommation mensuelle et de faire la 1ère recharge du cycle au plus près de celle-ci. Si ça ne suffit pas, d’évaluer à nouveau le nombre de jours restants avant la fin du cycle et de faire une recharge juste pour terminer ce cycle.

A lire aussi :  Taux d’accès à l’électricité : Le Cameroun vise 100% d’ici 2030

Marthe NDIANG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.