Ordures : Près de 3 000 tonnes de déchets produits par jour à Douala

Ordures : Près de 3 000 tonnes de déchets produits par jour à Douala

Sur les 1 000 000 tonnes de déchets produits par an dans la capitale économique, soit exactement 2739.73 tonnes par jour, 70% sont des ordures ménagères.

 

Ordures déchets produits Douala

 

Il est plus de 9 heures ce vendredi 29 octobre 2021. La circulation au lieu-dit marché Congo est trouble. Il est difficile pour les automobilistes et les usagers de circuler. Les ordures ont occupé la quasi-totalité de la chaussée. Selon des commerçants de ce marché situé dans l’arrondissement de Douala 2e, la situation s’empire de jour en jour. « Les ordures ont pris toute la route, c’était d’abord en petite quantité sur le trottoir. Mais plus les jours passent, plus ça augmente », témoigne Gustave R., un chauffeur de motocycle garé en face du dépôt d’ordures, en attente de clients.

Sur les 1 000 000 tonnes de déchets produits par an dans la capitale économique Ordures déchets produits Douala

A en croire certains commerçants de ce marché réputé dans la vente des produits électroniques, le textile et autres accessoires de mode, ces ordures sont un frein à l’exercice de leurs activités. « Depuis que ces ordures sont là, il est difficile pour moi d’avoir 10 000 F Cfa la journée. Pourtant, je vendais 30 000 à 40 000 F Cfa par jour », révèle Hamadou, vendeur de bijoux. Les autres secteurs d’activité ne sont pas épargnés. « Certains clients n’arrivent pas à traverser cet espaceOrdures déchets produits Douala. Je suis obligé de fermer un peu plus tôt à cause des embouteillages que cela génère. Ce qui fait que depuis une semaine, je n’ai pas fait 500 000 F Cfa de vente, ce qui n’était pas le cas avant », confie Henry Okong, vendeur de valises.Ordures déchets produits Douala Qui comme Hamadou, déplore la situation actuelle en espérant que la grève des employés d’Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), l’entreprise en charge du ramassage des ordures reprenne au plus tôt ses activités.

La production de Douala

Cette grève qui a duré près de 2 semaines dans certaines villes du pays, dont, Yaoundé et Douala, a en effet remis sur la table, l’éternel problème de gestion des déchets au Cameroun. Surtout que, la ville de Douala à elle seule, produit 1 000 000 tonnes de déchets par an, soit 2739.73 tonnes par jour. D’après l’étude du Schéma directeur d’assainissement des déchets solides dont Data Cameroon a eu copie à la Délégation départementale de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable (Minepded), 70% de ces déchets sont des ordures ménagères. Et correspondent à environ 1 919 tonnes/jour Ordures déchets produits Douala. Impossible d’avoir les chiffres d’Hysacam malgré les multiples sollicitations de Datacameroon.com, dont le dépôt d’une demande d’entretien adressée au Directeur des opérations et de production.

Néanmoins, l’étude du schéma directeur d’assainissement des déchets de la ville de Douala, indique l’urbanisation galopante et le rythme de croissance urbaine estimée à 5%, font peser sur les échanges supplémentaires d’enlèvement des ordures dues à ce développement. « Plus des 2/5e des déchets solides de la ville de Douala ne sont pas collectés en raison de la couverture de l’ensemble de la ville par la collecte conventionnelle faite par Hysacam », dévoile le document. Qui relève également que selon la classe sociale des ménages, un habitant produit en moyenne 0,46 Kg/jr de déchets, dont plus de 65% (en tonnage) sont des fermentescibles.

Lire aussi : https://datacameroon.com/environnement-244-469-kg-de-dechets-plastiques-collectes-dans-six-villes-du-cameroun/

Les projections du gouvernement

D’après les projections du gisement de déchets ménagers de la capitale économique, Douala III et Douala V sont les Communes qui vont générer la majeure partie des déchets ménagers (62%) entre 2021 et 2040. Avec respectivement 203 343 et 171 433 tonnes en 2021. Tandis que la projection du gisement de déchets des marchés va passer de 210 092 tonnes en 2021 à 390 719 tonnes en 2040. Excepté Douala 6e, les déchets ménagers des communes de Douala sont projetés à 1433 136 tonnes en 2040. Une hausse grandissante, liée à la mauvaise gestion des déchets dès la base, à en croire Edouard Yougouda, Délégué régional du Minepded pour le Littoral. « Tout ce qu’on voit est le fruit de la mauvaise gestion des déchets dans les ménagesOrdures déchets produits Douala. Nous achetons les produits qui sont déjà déclassés (la brocante), on abandonne les déchets au bord de la route… », explique-t-il.

 

Lire aussi : https://datacameroon.com/economie-circulaire-la-gestion-de-dechets-comme-facteur-de-creation-de-richesse/

Pour réduire ces déchets, William Lemnyuy, Délégué départemental du Minepded pour le Wouri dit travailler dans le cadre d’une plateforme avec la Communauté urbaine de Douala (Cud), afin d’assurer la collecte et le tri de certains ordures valorisables. Le cas des déchets plastiques, particulièrement les bouteilles plastiques, collectés par certains opérateurs à qui le ministère de l’Environnement a donné des permis environnementaux. « Nous travaillons également avec la Cud pour veiller à ce que ces collecteurs qui travaillent avec les producteurs des plastiques puissent effectivement collecter la quantité de déchets plastiques qu’il faut, parce que les producteurs de déchets plastiques ont l’obligation de les reprendre », explique William Lemnyuy.

A cela, s’ajoutent les campagnes de sensibilisations des producteurs des déchets plastiques initiées par le gouvernement. « Les entreprises qui produisent ces déchets sont sensibilisés au moins une fois par semaine. Les missions d’inspection sont menées dans chaque entreprise à la suite desquels des recommandations sont faites pour les amener à se conformer à la loi. La sensibilisation est permanente et continue », souligne-t-il.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.