Entrepreneuriat : 20 projets en chantier à l’Est et l’Adamaoua

Entrepreneuriat : 20 projets en chantier à l’Est et l’Adamaoua

Entrepreneuriat projets Est AdamaouaPendant un mois dans la ville de Bertoua, les porteurs de ces initiatives ont profité d’un accompagnement à la maturation de leurs projets. A la fin de l’incubation, six meilleurs promoteurs ont reçu des appuis financiers dont le montant varie entre 400 000 à 1 500 000 F Cfa.Entrepreneuriat projets Est Adamaoua

Cédric Marion Gbeyoro Yalanga, réfugié centrafricain est aussi administrateur civil, diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, (Enam) de Yaoundé. Il a eu l’entrée dans cette prestigieuse école en 2019 grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Aujourd’hui, il est porteur du projet « amélioration et insertion des réfugiés du camp de Gado- Badzéré avec le digital ». Evalué à une cinquantaine de millions de F Cfa, le projet vise à créer, équiper et faire fonctionner au numérique un centre de formation des réfugiés de ce camp.

Entrepreneuriat projets Est AdamaouaCe jeune fait partie des 20 idées de projets innovants, bénéficiaires d’un accompagnement du Service jésuite aux réfugiés (JRS), qui se sont engagés à apporter des solutions aux problèmes de développement dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua. Ils ont été sélectionnés par un jury dans le cadre du projet JRS « résilience communautaire et moyens d’existences durables pour les réfugiées centrafricains et populations hôtes à l’Est et dans l’Adamaoua » et financé par le Bureau des populations, réfugiés et migrants (BPRM) du secrétariat d’Etat américain.Entrepreneuriat projets Est Adamaoua

Entrepreneuriat projets Est Adamaoua Bertoua, les porteurs de ces initiatives ont profité d’un accompagnement à la maturation de leurs projets

Du 22 juin au 22 juillet 2022, ces porteurs d’initiatives ont bénéficié d’un accompagnement à la maturation de leurs projets, l’accélération de leurs entreprises et des formations techniques, entrepreneuriales et managériales.

Selon Landry Doko, responsable du projet incubateur dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua à JRS, « cette incubation permet la transformation des idées de projet en entreprise naissante et des porteurs de projets en chefs d’entreprise ». Au terme de la formation, les six meilleurs promoteurs ont reçu des appuis financiers d’une valeur de 5 millions de F Cfa dont le montant varie entre 400 000 à 1 500 000 F Cfa.

Rappelons que JRS est une organisation catholique internationale fondée en 1980 et présente dans plus d’une cinquantaine de pays dans le monde.Entrepreneuriat projets Est Adamaoua

Sébastian Chi Elvido à l’Est

A lire aussi :  Marchés frontaliers : A l’Est, des projets inachevés ont couté plus de 1,5 milliards Fcfa à l’Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.