Environnement : Le lixiviat, une menace pour la santé des populations
Un dépôt d’ordure à Bafoussam

Environnement : Le lixiviat, une menace pour la santé des populations

Ce liquide noir et nauséabond libéré du sol dans les zones de décharges des ordures ménagères pollue, à la fois le sol et la nappe d’eau souterraine, selon les environnementalistes Le lixiviat menace la santé des populations. Il constitue en outre, un danger pour la nature et la santé des populations. 

Au lieu-dit marché de la mission catholique à Kamkop, situé dans la ville de Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest, le bac estampillé « Hysacam » déborde d’ordures. Les déchets ménagers désormais déversés sur ce qui sert de goudron, prend de la surface au quotidien. Les riverains et les commerçants installés dans ce marché de fortune semblent s’adapter à ce nouvel environnement Le lixiviat menace la santé des populations. Ils partagent leur journée avec les reptiles qui s’y restaurent et aspirent les odeurs nauséabondes qui dégagent de ce lieu Le lixiviat menace la santé des populations. « Un liquide noir et nauséabond coule régulièrement de ce bac à ordures », constate Marilène Tela, une riveraine.

Ce liquide, appelé le lixiviat, explique Didier Yimkoua, environnementaliste, est issu des pluies à la suite de son contact avec les massifs de déchets. Encore appelé « jus de poubelle », il contribue à la dégradation des déchets stockés. Selon Alain Joël Foko, ingénieur hydraulique, le lixiviat pénètre dans le sol et contamine des eaux souterraines. « Il est très déconseillé de creuser des puits à proximité des zones de décharges des ordures », conseille-t-il. Car, dit-il, ces eaux sont impropres à la consommation.

Dans les zones de décharges des ordures où la méthode d’enfouissement est pratiquée, la situation est plus complexe, relève Didier Yimkoua. « Les anciennes décharges où se développent une agriculture intense, les légumes et tubercules qui y poussent contiennent des métaux lourds et leur consommation peut entrainer des risques sanitaires chroniques. En plus, le lixiviat, l’eau noire qui percolent de ces ordures enfouies est susceptible de contaminer les eaux superficielles et souterraines », explique-t-il.

A en croire ce militant écologique, les lixiviats sont chargés en polluants et substances toxiques, qui mettent en danger la chaine alimentaire de l’homme et des végétaux. Pour Didier Yimkoua, il est important de mettre sur pied des moyens durables de gestion des déchets. « Les décharges publiques une fois submergées des ordures ménagères, doivent être délocalisées Le lixiviat menace la santé des populations. L’ancienne bien qu’étant inexploitable, il n’en demeure pas moins que sous terre les activités biogéochimiques sont intenses, plusieurs métaux lourds libérés dans les sols polluent et les nappes phréatiques souterraines ne sont pas épargnées », relève-t-il.

Jordan Kouénéyé

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.