Exploitation minière : 09 sociétés minières suspendues à Kambélé

Exploitation minière : 09 sociétés minières suspendues à Kambélé

Suite à la dizaine de décès enregistrée en l’espace de 10 mois sur les sites miniers de cette localité de la région de l’Est et au non-respect des règles environnementales, le préfet du département de la Kadey a signé un arrêté qui met un terme à l’exploitation semi-mécanisée Exploitation minière suspendues Kambélé.

Selon Djadaï Yacouba, préfet du département de la Kadey à l’Est, depuis 10 mois qu’il est à la tête de cette unité administrative, « le site minier de Kambélé à Batoui a déjà enregistré plus de 10 morts par noyade et éboulement de terre » . Pour mettre fin à cette tragédie humaine l’autorité administrative a signé le 27 juillet 2022, « un arrêté portant fermeture de toutes les sociétés minières en activité à Kambele-Batouri ». Ceci, « jusqu’à nouvel ordre ».

Cette décision motivée entre autres par « des instructions du gouverneur de la région de l’Est », se justifie par le nombre croissant de décès enregistré en moins d’un an. « Des morts récurrentes de personnes par noyade du fait de la non fermeture des trous miniers après exploitation, des morts récurrentes par éboulement du fait du non-respect des normes d’exploitation minière et la menace de la dégradation de la route nationale n°10, au PK 44+820 du fait de l’obstruction du lit du cours d’eau par des coulées boueuses », souligne l’autorité administrative

 

 

Exploitation minière suspendues Kambélé décès enregistrée en l’espace de 10 mois sur les sites miniers de cette localité de la région de l’Est

Le 1e août 2022, le préfet a effectué une décente inopinée dans le site de Kambélé et Batouri.  Au cours d’un échange avec Data Cameroon, Djadaï Yacouba a révélé d’autres mesures prises pour sauver les vies humaines dans cette zone minière. « Nous allons planter des arbres sur ce chantier Exploitation minière suspendues Kambélé. Pour cela, les sectorielles concernées (Agriculture, Forêts et Faune, Environnement, ndlr) sont en alerte pour nous fournir les plantes que nous allons mettre en terre chaque fois qu’une entreprise minière aura clôturé ses activités sur un site à Kambele-Batouri ». Pour le préfet, il est question, à travers ce projet, non seulement de protéger l’environnement mais surtout « de prêcher par l’exemple dans un contexte où tout le monde pense que les autorités administratives n’excellent que dans des prises de décisions drastiques sans tenir compte des réalités locales » Exploitation minière suspendues Kambélé.

le préfet du département de la Kadey a signé un arrêté

Rappelons que d’après les données de l’organisation Forêts et Développement Rural (FODER), « de 2014 à 2021, l’on a enregistré près de 200 morts dans les chantiers miniers de l’Est » Exploitation minière suspendues Kambélé. Avec 29 décès enregistrés au cours de cette période, le département de la Kadéy est le deuxième plus meurtrier, derrière le Lom-et-Djerem qui en compte 120 Exploitation minière suspendues Kambélé.

Sébastian Chi Elvido à l’Est

A lire aussi :  Exploitation minière : L’Est produira environ 7500 Kg d’or en 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.