Fistules obstétricales : 117 femmes réparées à l’Extrême-Nord

Fistules obstétricales : 117 femmes réparées à l’Extrême-Nord

Vu le nombre élevé de malades qui convergent vers les centres de réparation femmes réparées de la Fistules obstétricales, un plaidoyer visant la création d’un centre national spécialisé à l’hôpital régional de Maroua a été lancé le 9 septembre 2022 dans la ville éponyme.

Djenabou a retrouvé sa vie de femme après avoir été réparée à l’hôpital régional de Maroua en 2020. « J’ai accouché mon premier enfant à la maison. J’ai souffert pendant le travail. C’est là où j’ai contracté la fistule obstétricale. Les urines sortaient sans cessent, je me suis éloigné des gens, j’avais trop honte parce que je sentais trop femmes réparées de la Fistules obstétricales les odeurs nauséabonde », se souvient cette trentenaire qui respire aujourd’hui l’air pure de la vie en communauté. « Le mieux c’est de multiplier les centres de réparation pour combattre cette maladie dite de la honte. Plusieurs femmes en souffrent », recommande un responsable à l’hôpital régional de Maroua.

Les fistules obstétricales gagnent du terrain dans cette région où le taux de pauvreté est à 74,3%. Les statistiques du ministère de la Santé de la publique indiquent que, au moins 2000 femmes souffrent encore de cette pathologie à Maroua et ses environs, malgré les multiples actions en faveurs des victimes.

femmes réparées de la Fistules obstétricales nombre élevé de malades qui convergent vers les centres de réparation

D’ailleurs, une campagne de réparation des fistules obstétricales est en cours à l’hôpital régional de Maroua. D’après les statistiques présentées par le Dr Gérard Fetse Tama, directeur de l’hôpital régional de Maroua, 42 patientes sont déjà réparées, l’objectif étant de réparer 80 femmes malades. En 2020, 31 cas ont été réparés, tandis qu’en 2021, 44 malades de fistule obstétricale ont retrouvé la santé.

A lire aussi :  Fistules obstétricales : au moins 265 femmes réparées à Garoua

 

Selon le Dr Ebongo Zacheus Nanje, directeur de la santé familiale au ministère de la Santé publique, il y a une raison de plus d’ériger un centre spécialisé de réparation des fistules obstétricales à l’hôpital régional de Maroua afin de diminuer les dégâts sociaux que cause cette pathologie honteuse et stigmatisante.

l’hôpital régional de Maroua a été lancé le 9 septembre 2022 dans la ville éponyme

Le plaidoyer lancé dans ce sens le 9 septembre 2022 est une action qui viendra soutenir les efforts de l’Association de lutte contre les violences faites aux femmes (Alvf) et les Organisations non femmes réparées de la Fistules obstétricales gouvernementales (ONG), à l’instar du Fonds des nations unies pour la population (Unfpa). Cette ONG œuvre aux côté de l’Etat dans la prises en charge des patientes victimes de ces maladies.

Pour la population, ce centre national spécialisé en gestation sera une aubaine dans la prise en charge de cette pathologie dans la région de l’Extrême-Nord et même pour les habitants des pays voisins.

Jérôme Baïmélé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.