Frais d’examens de l’Obc : L’augmentation de 2500 Fcfa qui fâche

Frais d’examens de l’Obc : L’augmentation de 2500 Fcfa qui fâche

Instruite par la ministre des Enseignements secondaires, elle est perçue par certains acteurs du secteur de l’éducation comme une volonté de l’Etat d’abandonner l’école entre les mains des parents. 

Les candidats aux examens Frais d’examens organisés par l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc) payeront désormais 12.000 Fcfa au lieu de 9500 Fcfa comme frais d’examens. Une fois rendue publique, l’information contenue dans une correspondance de la ministre des Enseignements secondaires (Minesec), adressée à la déléguée régionale du Centre, a provoqué de vives protestations. 

Enseignants, parents, élèves et même la société civile, fustigent ce relèvement qui pour eux est de trop dans ce contexte de vie chère. Une augmentation qu’une source proche de l’organisation de ces examens défend : « ça fait 30 ans que les frais d’examens Frais d’examens n’ont pas augmenté. Les épreuves sont conçues sur du papier format A4 donc le prix de la rame est passé de 500 Fcfa en 1983 à 4500 Fcfa à nos jours. Comment allons-nous procéder si les frais aux examens restent les mêmes ? », questionne notre interlocuteur. 
Toujours pour justifier cette augmentation, cet informateur poursuit que le nombre de matières aux examens de l’Obc est passé de 5 à 14 c’est-à-dire qu’un candidat d’aujourd’hui vaut trois candidats d’hier « Comment va-t-on payer les correcteurs ? Avant, les délibérations des examens au Cameroun se Frais d’examens faisaient dans sept chefs-lieux de provinces. Aujourd’hui nous avons 1900 centres d’écrits d’examens et le nombre de correcteurs est passé de 22.000 à 44.000 c’est intenable ! C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas normalement prendre en charge les intervenants aux examens parce qu’à chaque session nous sommes déficitaires d’à peu près 02 milliards Fcfa », confie la source.

etudiant en salle d'examen

Des élèves en classe. Source : Minesec

Pour sa part, le spécialiste en management de l’éducation, Dr René Bonono Bakota pense que techniquement, ce relèvement se justifie car les sommes actuellement disponibles ne sont pas suffisantes pour pouvoir assurer les différents postes de vacation dans l’organisation des examens par l’Obc. « Mais la manière avec laquelle ces gens se comportent nous amène à nous questionner sur cette sorte de Frais d’examens filouterie des procédures administratives. » Cet enseignant conclut que : « tel que c’est fait avec autant d’opacité nous pensons que c’est une agression du porte-monnaie des parents, qui va à nouveau souffrir alors que l’école au Cameroun coûte déjà extrêmement chère. »

Emanuel Thobie Mbassi Ondoa, secrétaire général de la Fédération camerounaise des syndicats de l’éducation (Fecase) pour expliquer cet ajustement, pense que depuis que l’Etat a décidé de baisser les financements de l’éducation, il est clair que l’Obc fait face à des tensions de trésorerie constante. Frais d’examens Selon lui, « L’Etat a décidé d’accélérer la privation des examens en ayant encore recours aux parents pour qu’ils mettent la main dans la poche et le suppléent. » 

Mélanie Ambombo

es élèves en classe. Source photo : Minesec

1 thought on “Frais d’examens de l’Obc : L’augmentation de 2500 Fcfa qui fâche

  1. Pourquoi n’avoir pas fait ça depuis les vacances pour nous permettre de nous appreter ? Pourquoi ? Même la scolarité nous dépasse. C’aurai été mieux de le faire pour l’année prochaine !!! Les parents sont actuellement pauvres.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.