Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021
De nouveaux arbres pour lutter contre le réchauffement climatique dans le septentrion

Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

Le combat contre le réchauffement climatique engagé par l’Association des communes forestières du Cameroun porte des fruits dans la partie septentrionale du pays Reboisement au cameroun.

Les phénomènes tels que l’ensablement du lac du barrage de Lagdo, la divagation des bêtes et les feux de brousse ont drastiquement baissé ces dernières années dans la localité de Lagdo, région du Nord. Ceci, grâce au projet de reboisement 1400, qui a permis de lutter contre ces phénomènes qui affectait les communautés riveraines.

Réparti sur 25 ans, ce projet a pour objectif de promouvoir l’amélioration de la gouvernance de la gestion durable des ressources naturelles en milieu forestier. Ce qui a permis à 18 communes les plus fragiles de bénéficier des activités de reboisement et de régénération de leurs forêts entre 2019 et 2022.

Entre 2019 et 2021, plusieurs localités ont bénéficiés de 156 300 plants de plusieurs essences telles que l’anacarde, le neem, l’acacia, etc., sur une superficie de plus de 1 363 hectares.

Reboisement au cameroun, combat contre le réchauffement climatique

Dans la localité de Lagdo par exemple, les objectifs ont été largement atteints, à en croire les responsables du projets reboisement 1400. C’est au total plus de 2 000 hectares reboisés depuis 2019 dans cette zone. Dans les prévisions, la commune de Lagdo avait été retenue pour mener des activités de reboisement de 300 hectares durant cette même période, d’après Yannick Claude Plong, responsable du projet.

C’est le projet le plus abouti depuis ces 30 dernières années, selon Richard Zengle Ntouh, président national de l’Association des communes forestières du Cameroun (Acfcam), lors de la présentation du bilan des activités de ladite association le 5 octobre 2022 à Yaoundé.

Soutenu par l’Union Européenne (UE), le projet a impacté positivement les populations riveraines Reboisement au cameroun, impliqué plus de 80% de femme et créé plus de 300 emplois. En dehors du financement de l’UE, les communes concernées, ont chacune, « voté une délibération, d’après Richard Zengle, pour leur permettre de poursuivre leurs activités de reboisement ».

Jérôme Baïmélé à Garoua.

A lire aussi :  Environnement : Douala face aux défis de la gestion durable des mangroves

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.