Inflation : Le Cameroun sous la menace d’une flambée inflationniste  
Au marché, les prix des produits alimentaires continuent de grimper

Inflation : Le Cameroun sous la menace d’une flambée inflationniste  

Avec une augmentation de 6,3% au cours des 12 derniers mois justifiée par la hausse des prix des produits alimentaires et des coûts des transports, l’économiste Dr Célestin Tchankounte prédit une plus importante flambée inflationniste si le pays ne pense pas à une réelle politique de relance économique Inflation au Cameroun.

Entre mars et avril 2024, les prix à la consommation finale des ménages ont augmenté de 0,6% au Cameroun, rapporte l’Institut national de la statistique (Ins). Cette flambée inflationniste, peut-on lire dans la note sur l’évolution des prix à la consommation finale des ménages au Cameroun en avril 2024, se justifie par l’augmentation des prix des produits alimentaires. Principalement le pain, les céréales, les légumes, le poisson et les fruits de mer. A cela s’ajoutent l’augmentation des coûts des transports routiers des passagers, notamment en raison de l’ajustement des prix des carburants à la pompe.

En comparaison avec le même mois en 2023, souligne l’INS, le niveau général des prix a augmenté de 4,6% en avril 2024, principalement en raison de la hausse de 6,0% des prix des produits alimentaires et de l’augmentation de 12,4% des coûts de transport. Il y a lieu de noter que cette évolution du niveau général des prix est progressivement en repli depuis son pic de 8,5% en mars 2023 et après avoir atteint 5,2% en janvier 2024. En moyenne sur les douze derniers mois, le taux d’inflation en avril s’élève à 6,3%, dépassant ainsi le seuil de 3% fixé par la CEMAC.

« La situation sera pire dans les jours à venir car l’économie au Cameroun est en pilotage automatique. Quelles sont les différentes solutions qui ont été prises ? Je ne vois rien venir c’est pourquoi je le pense », tranche d’entrée de jeu, l’économiste, Dr Célestin Tchankounte. Cet économiste qui voit d’un mauvais œil la « focalisation » sur les inflations qui ont un impact sur les ménages, pense que pour un pays comme le Cameroun, cette inflation ne doit pas être la priorité économique Inflation au Cameroun.

Selon lui, la priorité au Cameroun doit être basée sur la croissance et la relance économique.  « Cela n’est pas fait et c’est la raison pour laquelle la moindre augmentation des prix nous frappe directement parce qu’en face, les revenus n’augmentent pas. Si on avait eu une inflation même de 06% avec une augmentation de revenus à 20%, ce ne serait pas un problème Inflation au Cameroun. Au Cameroun, il faut déjà savoir que de toutes les façons, les prix vont toujours augmenter parce que nous avons une économie extravertie, tout ce que nous consommons vient de l’extérieur et forcement on va subir les contre-coups de tout ce qui y vient », dit-il

Et pour que l’économie camerounaise tienne face à cette flambée inflationniste, Célestin Tchankounte pense que le Cameroun doit prendre les bonnes décisions pour que l’économie nationale se remette en route. L’économiste propose par exemple de réduire le train de vie de l’Etat, faire de bons investissements et entre autres, arrêter d’exporter de la matière première. « Avec ça on n’a même pas besoin de l’argent de la Banque mondiale ou du Fonds monétaire international, car ces prêts à un moment donné vont nous étouffer », conclut Dr Tchankounte.

Mélanie Ambombo

Mots – clés :

Inflation

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.