Municipales 2020 : l’UNDP remplace le RDPC à Garoua-Boulaï

Municipales 2020 : l’UNDP remplace le RDPC à Garoua-Boulaï

Le parti au pouvoir qui conserve néanmoins les 32 autres communes de la région de l’Est, a été battu pour la première fois aux municipales dans cette Commune Municipales 2020 RDPC stratégique située entre le Cameroun et la RCA.

Pour la première fois depuis le retour au multipartisme au Cameroun en 1991, le RDPC a été battu dans une Commune de l’Est. L’Union nationale pour la démocratie et le progrès (l’UNDP) a remporté les Municipales du 9 février 2020 à Garoua-Boulaï, par un score de 53% de voix contre 47%. D’après les résultats d’Elecam, 22 302 électeurs étaient attendus dans 76 bureaux de vote. Seuls 10 812 ont effectivement participé au scrutin Municipales 2020 RDPC. Après les décomptes des voix, le RDPC s’en sort avec 5040 contre 5644 pour l’UNDP. Cependant, le parti au pourvoir conserve les 32 autres Communes de la région.

Municipales 2020 RDPC Le parti au pouvoir qui conserve néanmoins les 32 autres communes

Créé en 1966 et composé de 38 villages, Garoua-Boulaï est une Commune stratégique pour le Cameroun. Elle est située à la frontière avec la République Centrafricaine au Nord du département du Lom-et-Djerem avec une superficie d’environ 2125 km2 et une population estimée à environ 80 mille habitants. Cependant, avec l’afflux massif de réfugiés centrafricains depuis 2013, cette population avoisine déjà près de « 130 mille habitants ». Compte tenu de sa position géographique comme carrefour entre le Grand Sud et le Grand Nord et la RCA, Garoua-Boulaï est devenue un grand pôle économique.

Commune stratégique située entre le Cameroun et la RCA

Malheureusement, selon le diagnostic fait par Adamou Abdon, ancien Sous-préfet de l’Arrondissement de Gari-Gombo, qui conduit la liste de l’UNDP, Garoua-Boulaï accuse beaucoup de retard sur son développement qu’il faut redresser pendant les cinq prochaines années. « Après avoir fait l’état des lieux de la Commune de Garoua-Boulaï dans toutes ses dimensions, nous nous sommes rendus compte que les ressources humaines qualifiées qui constituent le socle de tout développement n’existent pas. Par ailleurs, les infrastructures des services minimums Municipales 2020 RDPC de base sont embryonnaires, en dehors de quelques points d’eau construits par les ONG humanitaires, beaucoup de villages sont exposés aux maladies hydriques parce que ne bénéficiant pas de ces structures. De même, 70% des enfants en âge scolaire sont dépourvus d’acte de naissance. Aucun plan d’urbanisation malgré le boom démographique », évalue-t-il.

 

Municipales 2020 RDPC
Adamoua Abdon tête de liste l’UNDP à Garoua-Boulaï

 

Pour résoudre ces problèmes, l’UNDP compte investir dans le développement des ressources humaines grâce aux fonds de la décentralisation. Face l’insécurité grandissante dans cette localité, les nouveaux élus envisagent sensibiliser et organiser les populations en comité de vigilance, mener des plaidoyers pour la création des nouvelles unités administratives.

La victoire historique de cette formation politique, est en partie liée à la particularité du profil de ses candidats, qui sont entre autres des agriculteurs, soudeurs, aides commerçants, chauffeurs. Un profil différent de la liste du RDPC, conduite par le maire sortant, constituée des personnes comme Adamou Koumanda, un grand argentier de la place et Joseph Yérima, Secrétaire général du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique. Ce groupe était soutenu par Kombo Gbéri, vice-président de l’Assemblée nationale et tête de liste RDPC aux législatives dans le département du Lom-et-Djerem.

la région de l’Est, a été battu pour la première fois aux municipales

Les populations locales reprochent à l’équipe sortante d’avoir concentré ses activités seulement dans le centre urbain au cours du dernier mandat. « La Commune ne se limite pas seulement au centre urbain. Regardez le CETIC de Nandoungue, situé à environ 30 km comment il est abandonné. En plus, les populations sont abandonnées à elles-mêmes et pour preuve, les producteurs agropastoraux n’ont pas participé au mini comice agropastoral de décembre 2019 à Bertoua parce qu’ils n’avaient pas l’appui de la Commune », dénonce Michel Nodé, un habitant de Garoua-Boulaï

Pour battre le parti au pouvoir, les camarades de Bello Bouba Maïgari se sont transformés en soldats contre les méthodes du RDPC. « Après avoir voté Municipales 2020 RDPC lors de l’élection présidentielle de 2018, j’ai fait le tour de l’Arrondissement pour voir comment fonctionnaient les bureaux de vote et comment le RDPC organisait ses représentants. C’est ainsi que j’ai recommencé le recrutement des nouveaux électeurs en les inscrivant sur les listes électorales Municipales 2020 RDPC. J’ai aussi recruté les nouveaux scrutateurs fiables et efficaces qu’on a formé sur la surveillance de leurs votes », déclare, Saadam Ahmadou, le plus jeune conseiller de l’UNDP, âge de 29.

Par Sébastian Chi Elvido à Bertoua

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.