Nord : Seulement 20,7% de la population a accès à l’eau

Nord : Seulement 20,7% de la population a accès à l’eau

Avec une population estimée à plus de deux millions d’habitants, seulement 16,6% ont accès à l’électricité, 20,7% ont accès à l’eau et 40,2% profitent des services d’internet. Des entraves qui mettent à Nord accès à l’eau mal l’essor de cette partie du pays.

Les freins à l’essor de la région du Nord ont été présentés aux acteurs de développement, le 4 août dernier à Garoua. L’atelier de présentation et de pré-validation du document contenant ces entraves et les thérapies visant l’aménagement et le développement de la région a réuni les maires des 21 communes et les responsables des ministères sectoriels Nord accès à l’eau.

une population estimée à plus de deux millions d’habitants, seulement 16,6% ont accès à l’électricité

Les problèmes tels que la sous scolarisation, la forte mortalité infantile, la sous-représentation persistante de la gent féminine dans les activités de développement, la massification de la pauvreté, l’étroitesse des réseaux d’infrastructures de transport d’énergie électrique, l’insuffisance des services sociaux de base, l’utilisation conflictuelle des aires protégées, les empiètements opérés par les agriculteurs, les éleveurs et par ceux qui recherchent les ressources minières, entre autres, ont été soulevés Nord accès à l’eau par les experts.

Après une enquête de terrain diligentée par le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) et réalisée dans les quatre départements que compte la région du Nord, plusieurs freins au développement ont été relevés. Ainsi, avec une population estimée à plus de deux millions d’habitants, seulement 16,6% ont accès à l’électricité, 20,7% ont accès à l’eau et 40,2% profitent des services d’internet. Le marché formel de l’emploi est étroit et le taux de chômage des femmes qui est de 10,8% est pratiquement le double de celui des hommes qui se situe à 5,5%.

Nord accès à l’eau Des entraves qui mettent à mal l’essor de cette partie du pays

Avec une superficie de 66 090 km2, la région du Nord est occupée à environ 44% par les aires protégées. En plus des parcs nationaux de la Bénoué, du Faro et de Bouba Ndjidda, cette région dispose de 27 zones cynégétiques (ZIC), dont 23 sont affermées aux guides de chasse.

Ces zones sont le plus souvent source de conflits entre les différents groupes d’utilisateurs de l’espace des aires protégées, en l’occurrence les éleveurs, agriculteurs, les gérants des zones de chasse et les agents de la faune. Ce qui constitue un autre frein au développement. Pour pallier à cette situation et permettre Nord accès à l’eau aux populations installées dans ces zones de profiter des ressources, « il faut une redéfinition du micro zonage, c’est-à-dire, à une sorte de partage de ces aires protégées, il y a pas mal d’intérêt qui s’y affrontent », a recommandé Pr. Kengne Fodouop.

Jérôme Baïmélé à Garoua

A lire aussi :  Nord : L’autonomisation de la femme, un atout pour l’économie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.