Nord : L’autonomisation de la femme, un atout pour l’économie locale
Des femmes en formation

Nord : L’autonomisation de la femme, un atout pour l’économie locale Nord autonomisation femme

Nord autonomisation femmeDe plus en plus de projets et initiatives visant à améliorer les conditions de vie de la gent féminine sont mis sur pied dans cette partie pays. 

Les femmes de la région du Nord s’activent tant bien que mal à développer des activités génératrices de revenus. Entre élevage de la volaille, des petits ruminants, l’équation de joindre les deux bouts est très vite résolue. C’est le cas de Loumbi Antoinette qui s’active dans l’élevage Nord autonomisation femmede la volaille. « J’élève les poulets et quelques pintades. Même si ce n’est pas le grand élevage, ça me relève à chaque fois en période de soudure », affirme-t-elle.

Pour Antoinette Louga, la femme doit prendre son destin en main. « Aujourd’hui, si on n’embrasse pas l’entrepreneuriat, on ne peut pas manger », révèle-t-elle, tout en indiquant qu’elle vise une formation pour la production des charbons et des savons liquides dans l’arrondissement de Garoua 3e. Dans cette circonscription administrative, la plantation des champs d’anacardiers est devenue une activité qui charrie beaucoup d’espoir chez les femmes.

Nord autonomisation femme De plus en plus de projets et initiatives visant à améliorer les conditions de vie de la gent féminine

Dans la région du Nord, l’autonomisation de la gent féminine est un problème qui préoccupe les autorités municipales. Plusieurs actions visant à réduire le taux de chômage qui culmine les 70% sont posées çà et là.

 Déjà, en 2019, la Commune de Garoua 2e, grâce à son projet d’autonomisation des femmes à travers un système d’épargne et de crédit, a remporté le premier prix national Feicom 2019 des meilleures pratiques communales de développement local, soit une enveloppe de 50 millions F Cfa.  Cette initiative porte ses fruits de nos jours sur le terrain. « On parvient à se faire des prêts entre nous, ce qui nous était difficileNord autonomisation femme et presque impossible », se réjouit Florette Nodjingoto, bénéficiaire.

De même, le maire de la ville de Garoua, Dr Ousmaïla Mohamadou affirme avoir investi plus de 30 millions F Cfa pour l’autonomisation des femmes des trois Communes de Garoua. Ces soutiens multiformes ont concouru à financer plusieurs activités génératrices de revenus, notamment la production d’huile de neem, d’huile de karité, de lait, etc. « Nous avons formé 58 femmes et jeunes dans l’entrepreneuriat, nous voulons qu’elles soient davantage courageuses Nord autonomisation femmepour affronter les grands défis de l’heure », a confié le maire de la ville de Garoua.

Jérôme Baïmélé à Garoua.

A lire aussi :  Entrepreneuriat féminin : Au Cameroun, seulement 21% de femmes sont des cadres supérieurs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.