Ouest : Une campagne pour des fêtes sans intoxication
La qualité des produits animaux préoccupe à l’Ouest

Ouest : Une campagne pour des fêtes sans intoxication

La mission du Minepia a pour but de sensibiliser les acteurs du secteur de la viande mais aussi de saisir et détruire toute viande trouvée impropre à la commercialisation Comment Peut-on éviter une intoxication ?.

En cette période des fêtes de fin d’année, les abattoirs tournent à plein régime à Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest. Débordés, les bouchers et autres acteurs de la chaine ne respectent pas toujours les mesures d’hygiène et de salubrité prescrites par les professionnels de la santé. Une situation qui expose les consommateurs aux produits toxiques.

En effet, la délégation régionale du ministère de l’Elevage, de la Pêche et des Industries animales (Minepia) de l’Ouest, classe la viande parmi les principaux aliments susceptibles de causer une intoxication alimentaire. Pour protéger les consommateurs, elle a lancé le 14 décembre 2022 une campagne d’inspection sanitaire et vétérinaire. Cette opération consiste principalement à faire des descentes dans les abattoirs, marchés et restaurants de la région pour s’assurer de la qualité des aliments proposés aux populations.

secteur de la viande mais aussi de saisir et détruire toute viande, Comment Peut-on éviter une intoxication ?

« Cette action du Minepia est à saluer car avec ma santé fragile, je suis très regardante sur ce que je consomme mais je n’ai pas les compétences nécessaires pour reconnaitre à l’œil nu une viande impropre à la consommation », confie Sandrine Simih, sexagénaire qui se dit rassurée de savoir que la viande qu’elle va consommer a été validée par des professionnels. Pour les fêtes, elle affirme qu’elle s’approvisionnera dans les établissements préalablement inspectés par les experts du Minepia.

Les commerçants de leur côté, craignent que cette campagne entraine de grosses pertes. A l’abattoir de Socada dans l’arrondissement de Bafoussam 1er par exemple, une équipe d’inspecteurs conduite par Delor Ngeukeu, le délégué d’arrondissement du Minepia a saisi et détruit une quantité non négligeable de foie de bœuf infecté. « Au soir du 05 janvier 2023, nous voulons que l’évaluation générale que nous allons faire révèle qu’aucun cas d’intoxication alimentaire liée à la qualité des produits animaux n’a été enregistré dans les huit départements de la région », confie Dr Joseph Temwa, délégué régional du Minepia. Si pour certains une intoxication alimentaire se manifeste par un mal d’estomac passager, pour d’autres, elle peut conduire à une hospitalisation voire à la mort.

Impliqué dans la campagne d’inspection sanitaire, le délégué régional du ministère des Forêts et de la Faune (Minfof), Jehu Tankeu, a attiré l’attention de la population sur la variole du singe qui reste un danger au Cameroun. Selon lui, même mort, un singe malade reste dangereux. Pour rappel, en octobre dernier, 5 des 10 régions du Cameroun étaient touchées par cette maladie.

Vanessa Bassale

A lire aussi :  Vie chère : Vers une énième augmentation du prix du riz en 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.