Tuberculose : Près de 8100 décès par an au Cameroun depuis 2020

Tuberculose : Près de 8100 décès par an au Cameroun depuis 2020

Ces chiffres ont été révélés au cours de la récente évaluation du Plan de stratégie national de lutte contre cette maladie Qui meurt de la tuberculose ?.

Selon le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnlt), le taux de mortalité lié à cette maladie reste préoccupant. Près de 8100 décès chaque année depuis deux ans. Ces chiffres ont été obtenus au cours de l’évaluation à mi-parcours, du Plan de stratégie national de lutte contre la tuberculose 2020-2024, qui met en évidence, des chiffres en deçà des prévisions.

Durant la période de mise en œuvre comme l’indique le Pnlt, 71% de cas ont été notifiés et identifiés. On en a enregistré 41% chez les enfants et 54% chez les personnes vivant avec le VIH/Sida. Selon le chef de la Division de la Coopération sanitaire au ministère de la Santé publique ( Minsanté), Dr Florence Zeh Kakanou, au Cameroun présente 50% des cas enregistrés avec des disparités régionales où certaines enregistrent 80% de cas, 40 et 20% pour d’autres.

 

lutte contre la maladie, Qui meurt de la tuberculose ?

Pour comprendre ces disparités et ce taux de prévalence en deçà des attentes à mi-parcours de la stratégie, le Dr Florence Zeh Kakanou, avance d’une part les crises sécuritaires. Pour elle, il y a eu un relâchement dans l’Extreme-Nord, le Sud-Ouest, le Nord-Ouest et l’Est et pourtant la prise en charge de la tuberculose se fait en communauté. D’autre part, elle invoque la survenue depuis quelques années de la pandémie du Covid 19 qui est venue ralentir le travail des équipes sur le terrain.

Au mois de mars 2022, le Minsanté, Manaouda Malachie a indiqué que le Cameroun en 2021 comptait 22.850 cas de tuberculose avec une incidence de l’infection en baisse de 174 nouveaux cas par rapport à 2020, et une mortalité de 29 personnes sur 100.000.

Mélanie Ambombo

A lire aussi :  Tuberculose : 1,4 million de personnes décédées en 2019 dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.