Participation : Les jeunes de Douala 3ème évaluent les politiques publiques

Le chargé de Coopération de l’Ambassade de France au Cameroun, a pris part le 29 octobre dernier à la séance de restitution du rapport sur le contrôle citoyen des politiques publiques de Douala 3ème. Il s’est par la suite entretenu avec le Maire de céans et le personnel municipal.

Du 25 septembre au 4 octobre 2019, une vingtaine des jeunes de la commune de Douala 3e, ont effectué un suivi physico-financier des projets financés par le Budget d’Investissement Public (BIP) et sur fonds propres de cette commune pourla période allant du 1er janvier 2018 à la fin du mois de juillet 2019. Ces jeunes, formés dans le cadre du projet « Civic Tech et Accès à l’Information pour la Participation et le suivi citoyen des Jeunes de Douala 3ème », ont parcouru entre autres les quartiers,villages, Ndogpassi, Boko, Pk21, Nyalla, Pk14, afin d’évaluer les projets menés par la mairie dans leur zone d’habitation et par les administrations déconcentrées. « C’était une grande expérience pour nous. Nous avons travaillé sur les projets d’acquisition d’une benne de 20 tonnes et la construction d’un poste de police.  La collecte n’a pas été facile. Nous avons été confrontés à plusieurs obstacles liées à l’accès à l’information, même au niveau de la mairie. Mais, nous avons pu surmonter ces épreuves. Le projet nous permet d’avoir un autre regard sur les actions de la mairie et de mieux orienter nos attentes », explique Alvine Zenang.

Près de 12 projets ont été évalués, dont 6 projets réalisés en 2018 et 12 en cours de réalisation pour le compte de l’année 2019. « Le travail qu’ils ont effectué en tant que jeunes enquêteurs sur le terrain est encourageant. Ils ont relevé un certain nombre de dysfonctionnements, et également des actions qui ont marché. Je pense qu’avec le temps, ils vont s’améliorer », explique Jean Claude Kryos, consultant du projet.

A lire aussi :  Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

Les résultats de ces travaux ont été présentés le mardi 29 octobre 2019 au cours de la réunion de validation du premier draft du rapport sur le contrôle des politiques publiques à Douala 3e« Je pense que nous avons pu recenser une bonne brochette de projets, qui peut faire l’objet d’un contrôle citoyen », explique le consultant.

Participait à cette réunion, le Chargé de Coopération à l’ambassade de France au Cameroun, Mathieu Sette, qui s’est ensuite entretenu avec l’exécutif communal et le personnel de cette municipalité. Après cette réunion de validation, ces jeunes impliqués dans ledit projet, présenteront la version finale aux présidents de commission du Conseil municipal, aux sectorielles, aux chefs de quartiers, aux députés de cette circonscription électorale et à la presse en novembre prochain.

Ce rapport élaboré sur la base des données et informations collectées sur le terrain, servira d’outil aux conseillers municipaux. Les jeunes attendent que ce rapport soit pris en compte lors de l’élaboration du budget 2020 de la Commune de Douala 3èmeet dans le BIP 2010.

Ce travail s’inscrit dans le cadre du projet « Civic Tech et Accès à l’Information pour la Participation et le suivi citoyen des Jeunes de Douala 3ème » initié par ADISI- Cameroun, et financer par l’Ambassade de France au Cameroun dans le cadre du projet Piscca. Le projet ambitionne de promouvoir l’utilisation des Civic Tech combinés à l’accès à l’information et aux données publiques pour amener les jeunes à s’intéresser aux politiques publiques, à contribuer à l’élaboration de celles-ci tout en assurant le suivi par des mécanismes techniques et technologiques appropriés.

A lire aussi :  Grand-Nord : Au moins 15 000 arbres plantés entre 2019 et 2021

Marie Louise MAMGUE