Pauvreté : Le milieu rural plus affecté au Cameroun
Dans les marchés, le coût des denrées alimentaires continuent de grimper

Pauvreté : Le milieu rural plus affecté au Cameroun

Avec un indice de pauvreté national estimé à 37,7% en 2022, la situation dans la zone rurale demeure inquiétante, avec une courbe évolutive entre 2001 et 2021. Elle se situe à 56,3% contre 21,6 % en milieu urbain en 2022 Pauvreté en milieu rural au Cameroun. Une conséquence de la faiblesse de l’économie nationale selon l’économiste Célestin Tchankounte.

Même si on observe une faible embellie de l’indice de pauvreté au Cameroun en 2022 comparé à 2021, il est à noter que le pays est toujours pauvre.  C’est du moins ce que rapporte l’Institut national de la statistique (Ins) dans son rapport sur les indicateurs de pauvreté au Cameroun publié le 22 mai 2024, baptisé, Cameroun : « cap sur les Odd, des progrès à réaliser » Pauvreté en milieu rural au Cameroun. D’ailleurs à la suite de cette publication, l’économiste Célestin Tchankounte, prévient : « le Cameroun est toujours aussi pauvre et le sera de plus en plus car son économie est complétement à l’abandon. »

Une économie à l’abandon matérialisée par le fait que le pays importe sa matière première « et quand on le fait, on donne la richesse aux autres et en contrepartie, on importe la pauvreté, le chômage et la misère », tranche Dr Célestin Tchankounte.  D’après l’Ins, le taux de pauvreté en milieu rural est toujours aussi important. Il est passé de 52,1% à 58,3% en 2021 Pauvreté en milieu rural au Cameroun. En 2022, il est de 56, 3%.  En milieu urbain, il est passé de 16,5 % en 2021 à 21,6 % en 2022. Tandis qu’au niveau national, le taux de pauvreté est estimé à 37,7% contre 38,6% en 2021.

Dans  la Cinquième enquête camerounaise auprès des ménages (Ecam5) réalisée par l’Ins, publiée le 22 mai 2024, il ressort qu’environ quatre personnes sur dix sont pauvres au Cameroun sur la même période. C’est-à-dire que sur une population estimée à près de 26,7 millions d’habitants en 2022, 10,1 millions de personnes vivent avec moins de 813 F Cfa par jour, soit 24 724 F Cfa par mois. « C’est dire qu’en 2022, un travailleur ayant juste le salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) de 36 270 F Cfa par mois, qui vit seul, et qui ne bénéficie d’aucun revenu additionnel en nature (autoconsommation de produits du champ, logement comme propriétaire, etc Pauvreté en milieu rural au Cameroun.) bascule dans la pauvreté dès lors qu’une autre personne sans revenu est ajoutée dans le ménage », conclut cette institution.

On note que les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Nord sont les plus pauvres du Cameroun avec un indice de plus de 60%. Par contre, Yaoundé, Douala, le Sud, le Centre et le Littoral sont les régions les mieux classées.

« Au Nigeria voisin, le nouveau président en arrivant s’est donné un délai où on importera plus certaines denrées comme le maïs et le riz, le Cameroun est également capable de le faire. Je vous rappelle que le Cameroun est l’un des pays les plus arrosés au monde avec 175 fleuves selon certaines géographies, des terres fertiles avec une population dynamique Pauvreté en milieu rural au Cameroun. C’est un paradoxe que nous soyons toujours aussi pauvres », pense Dr Célestin Tchankounte.

Pour sortir de la pauvreté, cet économiste propose de stopper les exportations de la matière première. « En le faisant, on exporte la richesse et en contrepartie on importe la pauvreté, le chômage et la misère Pauvreté en milieu rural au Cameroun.  Si vous regardez les pays riches et les pays pauvres, les pauvres exportent la matière première quand les riches exportent les produits fabriqués par le cerveau humain. En se basant juste sur l’agriculture et l’élevage on peut résorber le problème de la pauvreté au Cameroun et permettre au pays de se moderniser. »

Mélanie Ambombo

Mots – clés :

Pauvreté

Le milieu rural

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.