Prix du pain : La menace d’une nouvelle hausse

Prix du pain : La menace d’une nouvelle hausse

Las d’attendre la subvention de 5 milliards F Cfa promise par l’Etat, les meuniers menacent d’augmenter le prix du sac de farine de blé de 50kg Prix du pain.

Si rien n’est fait, le prix du sac de farine de blé va passer de 24000 à 28000 F Cfa. En effet, le blé tendre a atteint ces dernières semaines un cours inédit de 328 000 F Cfa soit environ 500 euros sur le marché mondial contre un peu plus de 181 000 F Cfa soit à peu près 276 euros en mai 2022.

A l’origine de cette hausse, la rareté de l’offre du fait de la guerre entre les deux gros exportateurs que sont la Russie et l’Ukraine et l’explosion du fret maritime. Cette hausse il faut le signaler, aura pour conséquence directe la hausse du prix de la baguette de pain qui a encore subi en mars dernier un énième réajustement passant de 125 à 150 voire 200 F Cfa. Le sac de blé de 50 Kg quant à lui était passé de 19000 à 24.000F Cfa.

les meuniers menacent d’augmenter le prix du sac de farine de blé de 50kg

Vu cette menace qui pèse sur cette probable augmentation du prix du sac de 50 Kg de blé, les meuniers nationaux sont aux abois. Affirmant que les actions menées par le gouvernement pour soutenir la filière ne suffisent plus, le Prix du pain secrétaire général du Groupement des industries meunières du Cameroun (Gimc), Alfred Momo Ebongué, explique que les mesures prises par le gouvernement pour soutenir la filière ne valent plus grand chose. Il s’agit entre autres de la suspension du paiement de l’acompte de l’impôt sur les sociétés et la suspension du paiement de la redevance de pesage au port de Douala Bonabéri.

Des baguettes de pain. Vers une nouvelle augmentation du prix ?

Comme autres raisons du mécontentement de ces acteurs, la subvention de 05 milliards F Cfa octroyée aux acteurs de la filière par le chef de l’Etat qui tarde à être débloquée. Annoncée le 10 août dernier par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, ladite subvention vise à « compenser », les surcouts déclarés à hauteur de 2500 F Cfa par sac de farine de blé de 50 Kg.

Même-ci Alfred Momo Ebongué affirme que les meuniers ont demandé depuis près d’un mois a rencontré le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, et que ladite requête n’a toujours pas abouti, il faut signaler qu’il a présidé une séance de travail avec les acteurs de la chaîne de production de farine locale du 23 au 24 aout 2022. Une réunion que certains perçoivent comme un Prix du pain moyen de désamorcer la bombe.

Sabine LEMANA

A lire aussi :  Consommation : Des livreurs passent de 1 000 à 600 pains vendus par jour

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.