Traitement du minerai d’or : le système par lixiviation qui dérange
Est : les enfants en quête d’or dans un puit abandonné.

Traitement du minerai d’or : le système par lixiviation qui dérange

Présenté par le ministère des Mines et du Développement Technologique comme une méthode très efficace dans l’extraction de l’or, elle est décriée par l’expert en mines et pétrole Bareja Youmssi à cause du mercure qu’il dit nocif pour la santé.

En 2022, le Cameroun selon le défunt ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoke, a collecté 175 kg d’or pour près de 3,2 milliards F Cfa Traitement du minerai d’or. Une production jugée insuffisante car selon le Minmidt, les revenus issus de l’exploitation minière au Cameroun représentent seulement 1% du Pib.

Cette sous-production imputée en majorité à l’exploitation artisanale des mines. « Il faut aussi mentionner que le traitement du minerai d’or au Cameroun s’est toujours fait en système ouvert. Cette méthode permet seulement de récolter 30% de l’or métal Traitement du minerai d’or. Et comme vous pouvez l’imaginer, le reste de ce métal est déversé dans la nature », confie un informateur au Minmidt.

Pour un accroissement du taux de production nationale de l’or, le Minmidt par intérim, Fuh Calistus Gentry au cours d’une rencontre avec les exploitants miniers exerçant à l’Est du pays a décidé d’adopter le système par lixiviation « Carbon in Leach » (CIL) « il s’agit d’un système clos, moderne et adapté qui permet de contrôler la production de l’or dans les carrières. Avec cette méthode, les résidus autrefois déverser dans la nature seront préserver et pourraient dans l’avenir devenir de potentiels gisements à réexploiter » ; justifie Fuh Calistus Gentry

« Très efficace, cette technique ! Elle permet en effet et dans les cas les plus favorables, de récupérer jusqu’à 95 % de la matière première. Mais il faut relever que cette méthode est aussi la plus nocive. Car, elle se pratique avec du mercure dont l’usage est interdit dans la plupart des pays, dont le Cameroun », tranche le Dr Bareja Youmssi, expert en Pétrole et Mines.

Il explique que le mercure est un métal lourd toxique qui s’évapore facilement et non biodégradable. « Il peut se transformer en méthyl mercure, sa forme la plus toxique puisque très assimilable par les êtres vivants, et peut ainsi contaminer la chaîne alimentaire, avec des risques graves pour l’homme et l’environnement », prévient-il.

A propos, le Dr Joseph Tassé affirme que le mercure peut entraîner des symptômes tels qu’une fatigue inhabituelle, un sommeil excessif, des difficultés auditives et visuelle. Il peut donc attaquer les systèmes urinaires, digestif et respiratoire Traitement du minerai d’or.  Et pourtant en 2019, l’utilisation de l’acide dans la production de l’or avait été interdite par  le Minmidt car le Cameroun est signataire de la convention de Minamata. « Le feu ministre Dodo Ndoke avant son décès était sur le point de matérialiser cette convention au Cameroun, et c’est assez surprenant que celui qui était son secrétaire général décide aujourd’hui de porter un coup écologique », réagit le Dr Baruja Youmssi.

Le problème sur l’augmentation de la production annuelle de l’or au Cameroun, relève le Dr Baruja Youmssi ne se situe pas dans l’utilisation de l’acide Traitement du minerai d’or. Selon lui, le Minmidt doit d’abord prendre le temps de comprendre le secteur minier car dit-il, il n’existe pas une stratégie nationale de développement de ce secteur.

Mélanie Ambombo

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.