Transport : 10 hectares pour faciliter les échanges transfrontaliers
Présentation de la maquette du Centre de vie de Garoua Boulaï

Transport : 10 hectares pour faciliter les échanges transfrontaliers

Cet espace va abriter le Centre de vie du Conseil national des Transport les échanges transfrontaliers chargeurs à Garoua Boulaï, initié pour faciliter le transit sur les corridors Douala–Bangui, Douala–Ndjamena/ Kribi- Bangui, Kribi- Ndjamena.

Après la construction des Centres de vie de la Dibamba à la sortie Est de Douala et celle de Ngoulentang à sept kilomètres de la ville d’Ayos dans la région du Centre, opérationnel le 14 octobre 2022, c’est au tour de Garoua Boulai d’entamer ses travaux.

La cérémonie de pose de la première pierre du Centre de vie du Conseil national des chargeurs du Cameroun (Cncc) s’est tenue le vendredi 30 septembre 2022 au lieu- dit Yoko-Siré, une localité de Garoua Boulai, région de l’Est  au Cameroun. Cette infrastructure vient ainsi faciliter les échanges transfrontaliers dans ce département du Lom et Djerem. 

Centre de vie du Conseil national des chargeurs à Garoua

Selon Auguste Mbappe Penda, Directeur Général du Cncc, ce Centre de vie va entrer autres résoudre les problèmes de stationnement anarchique le long des voies routières, offrir un espace marchand pour l’écoulement des produits vivriers des producteurs de la localité et faciliter la mise en relation directe des opérateurs économiques et des camionneurs afin de faciliter la circulation de l’information dans le transport de la marchandise et la recherche du fret. « Ce projet constituera la contribution du Conseil national des chargeurs du Cameroun à la facilitation du transport de transit sur les corridors Douala– Bangui, Douala– Ndjamena/ Kribi- Bangui, Kribi- Ndjamena », relève-t-il.

Transport les échanges transfrontaliers le transit sur les corridors Douala–Bangui, Douala–Ndjamena/ Kribi- Bangui, Kribi- Ndjamena

Cette 3e infrastructure de facilitation d’échanges sera en effet un lieu d’accueil et d’hébergement pour les acteurs du commerce transfrontalier. Surtout qu’en plus de son aire de stationnement qui peut contenir jusqu’à 144 camions, le Centre de vie Cncc de Garoua- Boulai sera également constitué d’un bloc administratif, d’un espace d’hébergement de 10 chambres Transport les échanges transfrontaliers modernes, d’une cantine, d’une mosquée et d’un bloc toilette. « Il sera construit sur une superficie de 10 hectares avec des commodités basiques d’accueil et de séjour des camionneurs. Selon le plan architectural et dans un premier temps, le Conseil national des chargeurs du Cameroun mettra en exploitation 2,5 hectares sur les 10 hectares mis à sa disposition », renseigne-t-il.

Michèle EBONGUE

A lire aussi :  Transport : Des agences de voyage récemment suspendues toujours en activité

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.