Extrême-Nord :12000 ha aménagés pour propulser la production agricole

Extrême-Nord :12 000 ha aménagés pour propulser la production agricole

C’est un projet qui vise le renforcement de la résilience des la production agricole à Extrême-Nord agriculteurs face à la fragilité écologique, aux impacts du changement climatique et la faible productivité dans la vallée du Logone.

Le projet d’aménagement et de valorisation des investissements de la vallée du Logone (Viva Logone) est une aubaine pour les agriculteurs installés dans ses périmètres. C’est une action qui vise à booster la production locale dans la région de l’Extrême-Nord, en général et dans le département du Logone et Chari, en particulier. 

Sa mise en œuvre est financée par la Banque mondiale à hauteur de 200 millions de dollars, soit 116,5 milliards de F Cfa. Dans cette assiette, près de 1,5 milliard de F Cfa va financer et soutenir l’irrigation. Ceci dans le but de stimuler la production agricole à travers l’aménagement de 12 000 hectares. 

un projet qui vise le renforcement de la résilience des la production agricole à Extrême-Nord agriculteurs

L’objectif visé est de soutenir la sécurité hydrique régionale et la gouvernance des ressources en eau, la réhabilitation des infrastructures d’irrigation et de drainage et l’appui aux associations d’usagers de l’eau et la promotion de la production agricole et agroalimentaire et tout en mettant œuvre un plan de transformation de la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry).

Le projet Viva Logone a été présenté le 26 septembre dernier à Mbankomo à Yaoundé, lors d’un atelier présidé par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbaïrobé. 

A lire aussi :  Nord : A Mayo Dadi, la production d’anacardes chute de 42,18% en 2021

 

 

D’après le Minader, ce projet vise la la production agricole à Extrême-Nord valorisation des investissements réalisés dans le cadre du plan d’urgence de lutte contre les inondations, la poursuite de la réhabilitation des périmètres de rizières et la restructuration complète de la filière rizicole par l’introduction de l’irrigation durable dans la vallée du Logone. Ces investissements, poursuit-il, permettront de passer de l’agriculture traditionnelle à celle de seconde génération. 

Dans la région de l’Extrême-Nord, la fragilité écologique et l’insécurité liée à la violence ont contraint le secteur agricole à une agriculture de subsistance à faible productivité et à faible production. D’après Abdoulaye Seck, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, l’irrigation est la production agricole à Extrême-Nord un élément fondamental pour assurer la sécurité alimentaire et contribuer à réduire les risques de conflits dans cette zone agro-écologique soudano-sahélienne qui est la plus fragile écologiquement et la plus vulnérable aux chocs climatique. 

Jérôme Baïmélé

1 thought on “Extrême-Nord :12000 ha aménagés pour propulser la production agricole

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.