Transport : Des agences de voyage récemment suspendues toujours en activité
Les agences Beko Express, et Feric au quartier Dakar à Douala

Beko Express, Tsebo et Feric Voyage sont quelques-unes des agences de voyage installées à Douala qui continuent de mener leurs activités alors qu’elles font partie des 22 agences suspendues le 4 mai 2021 par le ministre des Transports.

Beko Express voyage ce lundi 10 mai 2021, aucune voiture n’est garée devant l’agence. Un quinquagénaire est assis sur un banc installé devant les locaux. Roger P. (nom d’emprunt) attend impatiemment le véhicule qui va le l’emmener à Bafang à l’Ouest-Cameroun. Il est environ 15 heures.  Le reporter de Data Cameroon qui se présente comme un voyageur, apprend qu’aucun voyage n’est prévu à moins d’une heure, mais qu’un véhicule est en chemin pour cette agence située au lieu-dit Grand moulin, dans l’arrondissement de Douala 1er. Quelques minutes plus tard, la voiture qui était en chemin arrive à l’agence. Roger P s’ajoute aux passagers visiblement au complet.

La situation est toute autre à Feric Voyage de Bépanda. L’agence est inexistante. Interrogés, des riverains montrent du doigt un espace sectionné par des tôles, et qui portent la croix de Saint André. « Voilà où était situé Feric Voyage », renseignent-ils. Selon ces témoins, le site a été détruit il y a deux ans. L’unique agence de cette compagnie qui fait la ligne Douala-Bafoussam encore opérationnelle est située au quartier Dakar. « Actuellement à Bépanda, les voitures chargent dans la rue, mais leur agence se trouve à Dakar. Ce sont donc les véhicules de Dakar qui viennent chercher les passagers qui se sont fait enregistrés ici », confient des commerçants installés non loin de l’ex-agence de Bépanda.

Récalcitrants

Comptée parmi les 22 agences de voyages qui ont été suspendues le 4 mai 2021 par le Ministre des Transports, il est reproché à Feric et aux 21 autres, d’exercer leurs activités en dehors des points de chargement agrées et sans règlementation requise. Seulement, la plupart de ces agences ne respectent pas cette mesure.  Le cas de Beko Express Voyage, dont les tickets se vendent hors de leur local, parce que  la grille qui donne accès à celui-ci est fermée.

Un fait qui, à en croire le délégué régional des Transports pour le Littoral, n’est pas encore arrivé aux oreilles de l’institution décentralisée dont il a la charge. « Pour le moment, nous n’avons pas encore constaté des cas des responsables d’agence qui n’exécutent pas la décision de la hiérarchie. Mais si cela est constaté, nous allons commencer par saisir l’autorité administrative locale et informer la hiérarchie de ce qui se passe sur le terrain », a confié Isaac Dime, qui ajoute que ce travail de vérification relève des services centraux.

Construites pour la plupart en matériaux provisoires et dans un espace réduit, d’où l’occupation anarchique de la voie publique, certaines agences à l’instar de Feric Voyages confient qu’elles sont désormais en règle. « Nous étions fermés, nous reprenons seulement ce soir (mercredi 11 mai 2021). On devait normalement reprendre les activités ce matin, mais nous avons eu un problème de chargeurs », lâche le surnommé Longueur, chargé d’enregistrer les passagers.

Selon lui, la structure a profité de la cessation de ses activités depuis la note ministérielle, pour se mettre à jour. « Nous avions un problème d’agrément. Nous sommes à Yaoundé depuis vendredi (7mai 2021), et tout a été réglé hier (lundi 10 mai 2021 NDR) », a-t-il ajouté.

Interrogé à ce sujet, le délégué régional des Transports soutient qu’il n’a pas été informé de cette levée de suspension, mais rappelle que « quand la décision de levée est prise, l’agence ouvre ». Même si cette décision relève de la responsabilité du Ministre des Transports, Isaac Dime souligne néanmoins que de « façon générale, quand elle (la décision) est prise, je suis informée ».

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.