Ouest : Une douzaine de tracteurs pour booster la production du riz

Ouest : Une douzaine de tracteurs pour booster la production du riz

En visite dans la région de l’Ouest, le Minader a rappelé que l’objectif du gouvernement est de permettre aux ménages d’avoir facilement accès à ce produit de grande consommation production du riz.

Pour les membres des coopératives des producteurs de riz de Bangourain (Socopriba Coop-Ca) et de Koutaba (Socoprik Coop-Ca), les tracteurs avec accessoires qui leur ont été remis par le ministre de l’agriculture et du développement rural (Minader) Gabriel Mbaroibe, en visite de travail dans la région de l’Ouest le 04 août dernier, n’auraient pas pu mieux tomber.

Les tracteurs, une douzaine au total, vont à coup sûr augmenter la capacité de production des coopératives bénéficiaires. Une augmentation de plus de 30% peut être envisagée lors de la prochaine campagne. Des prévisions qui réjouissent véritablement les entrepreneurs qui ont investi dans ce secteur production du riz.

la région de l’Ouest, le Minader a rappelé que l’objectif production du riz Cameroun

Cependant comme l’ont soulevé certains cultivateurs, l’un des projets majeurs de la production de riz dans la région de l’Ouest est l’accès aux terres. « Etant donné que la culture de riz se fait généralement dans les bas-fonds, plusieurs personnes pensent que c’est facile de se trouver un espace, mais la réalité est tout autre. Dès qu’un vendeur suspect que c’est pour lancer une rizière que vous voulez acquérir son terrain, il double le prix de vente », se plaint Hervé Detué, producteur de riz. A cela, il faut ajouter la difficulté d’accès aux intrants et la prolifération de semences de mauvaise qualité. Certains riziculteurs déplorent aussi l’insuffisance des équipements de transformation et des unités de décorticage.

 

 

gouvernement est de permettre aux ménages

L’objectif du gouvernement est de permettre aux ménages d’avoir accès à ce produit de grande consommation qu’est le riz production du riz Cameroun. Ceci en réduisant considérablement les importations. A titre de rappel, d’après les chiffres de l’Institut national de la statistique (INS), en 2020, la production nationale était évaluée à 140. 170 tonnes pendant que la demande s’élevait à plus de 500.000 tonnes. Plus de 300.000 tonnes ont donc été importées production du rizEn.

En 2021, la quantité importée avait sérieusement augmenté production du riz Cameroun. Toujours selon l’Ins, au cours des 6 premiers mois de 2021, 319 330 tonnes de riz avaient déjà été importées par le Cameroun. En effet, les prévisions annoncent une importation de 400.000 tonnes de riz en 2022. Il est donc plus que jamais urgent de doper la production de cette céréale

 Vanessa Bassale

A lire aussi :  « Le riz de Makénéné est mieux que ce qu’on importe »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.