Urbanisation : La bataille des quartiers populaires pour améliorer leur cadre de vie

La 3e édition du salon villes et toits du Cameroun, tenu du 28 au 29 octobre 2021 à Douala, a permis aux habitants de ces zones de Douala, non seulement de valoriser leur potentiel, mais aussi de plaider pour l’amélioration de leur condition de vie.

Roger Soh, président de l’association des personnes pour la promotion du bien-être (Appbe), fait découvrir à chaque visiteur de son stand, des graines de neem. Empaquetés dans des sachets et commercialisés à 1 000 F Cfa, ce produit est également exposé dans une assiette pour dégustation. « Les graines de neem soignent plusieurs maladies. Son huile est plus connue, mais ses graines sont bien plus efficaces. Il faut en consommer cinq par jour », conseille Roger Soh, sans autres détails sur la posologie. 

Lors de sa participation au salon villes et toits du Cameroun (Svtc) qui s’est tenu les 28 et 29 octobre 2021 à Douala, le président de l’Appbe n’a pas que présenté les graines de neem et ses vertus. Mais aussi le plaidoyer adressé à la Communauté urbaine de Douala (Cud), en vue d’améliorer le cadre de vie des populations du quartier Newton aéroport II. Qui souhaite que des solutions soient trouvées pour mettre un terme aux  inondations comme c’est le cas au lieu-dit Nkolmitang à Douala 2e. « Des projets et leurs budgétisations ont été déposés à la Cud, nous espérons que ça va aboutir. Nous avons déjà eu une séance de travail avec la Cud. Il faut dire vrai, elle nous a reçu, mais la procédure est lente, bien qu’actuellement, nous soyons dans une phase de suivi », a indiqué Roger Soh

A lire aussi :  Made in Cameroun : La production des farines locales en projet

Organisé sous le thème : « Amélioration du cadre de vie des quartiers populaires. Réalisations et défis des différentes parties prenantes de 2019-2021 », le Svtc est l’occasion pour les habitants des quartiers populaires de Douala, de valoriser leur potentiel. Notamment à travers des expositions-ventes et des débats. Ce qui a d’ailleurs value la présence de Best Globe network engineering (Begloneng), dont la présence a été marquée par son guide de tri de déchets. Une solution qui pour le moment, est axée sur l’éducation, la sensibilisation et la communication à la gestion de déchets. « Nous avons implémenté ce service à Yaoundé. C’était au collège Notre Dame de victoire. Aujourd’hui il s’agit de voir comment reproduire cela dans tous les centre-ville », confie Adrien Ngaya, promoteur de Begloneng. Il  ajoute que l’accent est mis sur l’enfant parce qu’il acquiert facilement les bonnes habitudes. 

Initié par le Comité Diocésain des activités sociales Caritas de l’archidiocèse (Codas Caritas) Douala, et porté par le « projet de promotion et de protection de droit au logement décent par l’appui à l’amélioration des quartiers populaires », le salon villes et toits du Cameroun vise à valoriser les réalisations tant au niveau national qu’international.  

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.