Conseil régional : Les membres du Littoral en « divagation ».
Le futur siège du Conseil

Les membres du conseil régional du Littoral attendent sans pour autant savoir à quand la fin des travaux de leur siège, tandis que seul le président se contente d’une pièce située dans le bâtiment du Gouverneur.

De vieilles tôles et planches, ainsi que du matériel de construction sont disposés au sol. Le bruit du marteau retentit depuis l’extérieur.  Le bâtiment qui abritait autrefois la sous-préfecture de Douala 1er est en chantier. D’après les riverains, le bâtiment en rénovation depuis près de deux mois, va bientôt accueillir les bureaux du Conseil régional du Littoral. L’information est d’ailleurs indiquée sur les murs.

La vue externe du rez-de-chaussée n’affiche pas encore fière allure, mais les avancées sont visibles. Les murs sont peints en beige et bleu.  Les portes sont faites en vitre et en bois nouvellement confectionnées. A l’extérieur comme l’intérieur, ce bâtiment colonial connait des modifications remarquables.

Bien que la sous-préfecture ait été délocalisée, des commerçants qui s’activent à faire des photocopies de documents pour certification y sont toujours installés. Deux occupent encore le site, tandis que les 5 autres sont installés aux alentours. Ils orientent de temps en temps, les usagers en quête d’information. « Allez demander aux dames d’à côté, elles vous diront où se trouvent désormais la Sous-préfecture, moi je suis nouveau ici », dit un manœuvre à deux dames venues faire certifier leurs documents.

Lire aussi : https://datacameroon.com/elections-regionales-le-rdpc-elu-a-la-majorite-absolue-dans-le-littoral/

La sous-préfecture qui cède ses locaux au Conseil régional du Littoral, a en effet, été délocalisée au 1er niveau des services du Gouverneur de la région du Littoral. Qui abritent aussi provisoirement, le Conseil régional du Littoral installé au 3e niveau. « Nous sommes ici en attendant la fin des travaux de nos locaux. On s’y installera peut-être dans 2 ou dans 3 mois, comme ça peut mettre aussi plus de temps. Nous ne pouvons dire avec exactitude quand est ce que nous occuperons nos bureaux », confie le cabinet du Conseil régional. Selon Samuel Loka Ndema, membre du Conseil, seul le Président y a un bureau.

Une situation qui pénalise le déploiement du conseil, déplore ce membre du Conseil, qui relève que leurs activités sont au ralenti depuis la session de plein droit et la prestation de serment du Président. « Comme c’est une institution nouvelle, j’ai l’impression qu’on attend tout du Ministère alors que le Conseil pouvait tenir une session extraordinaire pour harmoniser la composition des commissions et commencer à réfléchir sur d’autres questions notamment le règlement intérieur », a-t-il indiqué. Et de souhaiter, « On devait être plus ambitieux. »

Cet organe qui a pour rôle essentiel l’appui à la promotion du développement économique et social comme l’indique ce membre, a tenu son premier scrutin le 6 décembre 2020. Cette échéance avait pour but d’élire 90 conseillers par région. Le Conseil régional constitue la dernière étape dans la mise en œuvre des institutions prévues par la Constitution.

Michèle EBONGUE

1 thought on “Conseil régional : Les membres du Littoral en « divagation ».

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.