Métrologie : Les contours de la discipline dévoilés à Douala

Métrologie : Les contours de la discipline dévoilées à Douala

Des journées portes ouvertes ont été organisées les 4 et 5 juillet 2022, dans le cadre de la journée mondiale cette science de la mesure.

Définie comme la science de la mesure, la métrologie a été au cœur des échanges du 4 au 5 juillet 2022 à Douala, à l’occasion de ses journées portes ouvertes.

Organisé par l’Association camerounaise des professionnels de la métrologie (Acamet), cet événement se tient dans le cadre de la journée mondiale de la métrologie qui se célèbre chaque 20 mai. Avec quelques jours de retard, le Cameroun s’est prêté à la danse le 15 juillet, sous le thème : « la métrologie à l’ère du numérique ».

Cet événement est l’occasion pour les acteurs de la profession, de se redynamiser et de se concerter. En vue d’anticiper sur les risques et opportunités relatives aux enjeux réglementaires. Les journées portes ouvertes avait alors pour but de faire connaitre cette science, encore méconnue du public. Même s’il est vrai que la métrologie est appliquée dans quasiment tous les domaines. Entre autres la pharmacie, la sécurité et la production industrielle. « Un mauvais dosage de médicaments en termes de poids peut entrainer des conséquences fâcheuses. Dans le domaine de la production industrielle, vous avez des produits préemballés. Le cas des boissons que vous consommez », indique Fredy Noah Ava, Directeur de la métrologie, de la qualité des prix au ministère du Commerce.

discipline à Douala dans le cadre de la journée mondiale cette science de la mesure

Pour mieux expliquer le rôle de la métrologie, Fredy Noah Ava indique : « Qu’est-ce qui vous garantit que cette boisson est de 65 cl ? C’est nous les métrologues qui faisons ce travail derrière auprès des entreprises brassicoles. Pour se rassurer que chaque consommateur paie le juste prix à la juste quantité ».

Selon lui, ce travail de mesure se fait au quotidien et s’applique à plusieurs niveaux. Ceci dans le but de protéger le consommateur et d’améliorer les conditions de vie des populations. « Le métrologue intervient à tous les niveaux. Il rassure le producteur, le fabriquant et le consommateur », souligne Ephraïm Tchakounté, Président de l’Acamet.

Michèle EBONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.