Féminicides : Le Centre, région la plus meurtrière au Cameroun

La région la plus touchée par le Féminicides au Cameroun

Selon la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, 19 femmes y ont été tués sur les 34 enregistrées depuis le début de l’année en cours Féminicides au Cameroun la région la plus meurtrière.

Le corps de Prudence Hélène Abomo, employée au service sport et jeunesse de la mairie de Yaoundé 5e a été retrouvé ligoté et calciné dans sa chambre à son domicile sis au quartier Eleveur Féminicides au Cameroun la région la plus meurtrière, au lieudit Mvog-Ebanda le 30 mai 2023. Comme elle, madame Mentchum Wambo, a trouvé la mort des jours plus tôt.  Ce professeur de physique, chimie et technologie au Lycée bilingue de Mokolo dans l’Extrême-Nord a été égorgée par son époux le 12 avril 2023.

Plusieurs cas de féminicides comme ceux-ci ont été enregistrés au Cameroun depuis le début de l’année en cours. De Janvier à juin 2023, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff), Marie Thèrése Abena Ondoa, en a recensé 34 Féminicides au Cameroun la région la plus meurtrière. Dans cette liste dressée, elle affirme que le Centre avec 19 cas, est la région qui enregistre le taux de féminicide le plus élevé. Tandis que l’Adamaoua est la seule ou aucun cas n’a été signalé.  Les auteurs de ces meurtres différents selon les cas, les mis en cause étant des personnes non identifiables, des proches ou encore des brigands.

Ces cas viennent rallonger la liste des féminicides au Cameroun et pourtant le pays a signé depuis 2009, le Protocole de Maputo à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples. Un Protocole international de l’Union africaine qui amène les Etats signataires à garantir les droits des femmes.

Malheureusement, les féminicides prennent de l’ampleur au Cameroun. Selon la Commission nationale des droits de l’Homme, au moins 130 femmes ont été tuées au Cameroun entre 2019 et 2020. En 2020, la Minproff relevait que 9000 cas de violences faites aux femmes avaient été enregistrés.

Pour comprendre ce phénomène qui tend à prendre des proportions alarmantes l’anthropologue Jean Nke Ndih explique : « lorsqu’une société est en crise, cela se répercute fortement au sein des ménages où le matérialisme a fait son nid au Cameroun Féminicides au Cameroun la région la plus meurtrière. Les femmes étant sorties de la cuisine pour se lancer à la recherche de l’argent comme l’homme, cela multiplie les tensions qui débouchent souvent sur diverses formes de violences. »

Pour lutter efficacement contre ce mal, le Collectif Stop Féminicide237 a adressé une lettre au chef de l’Etat Paul Biya le 28 avril 2023. Cette coalition de femmes demande au président de la République de « plaider en faveur de la protection des femmes et des enfants contre les violences sexistes Féminicides au Cameroun la région la plus meurtrière. Elles ont entre autres demander l’adoption d’une loi pour éliminer toutes les formes de violences à l’égard des femmes et des filles et à la mise en place d’un nouveau code de la famille qui prenne en compte tous les droits desdites femmes et filles.

Mélanie Ambombo

A lire aussi :  Fistules obstétricales : 117 femmes réparées à l’Extrême-Nord

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.