Import-substitution : 2000 semences améliorées développées au Cameroun

Import-substitution : 2000 semences améliorées développées au Cameroun

Ces variétés présentées à Yaoundé par la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, sont mises à la disposition des agriculteurs afin de booster Import-substitution semences développées au Cameroun la production locale et limiter les importations.   

Depuis la survenue de la pandémie du Covid 19 et de la guerre Russo-ukrainienne, l’économie du Cameroun ne se porte pas bien. Une économie dont la balance commerciale se trouve déséquilibrée à cause du fait que le pays importe plus qu’il n’exporte.

D’ailleurs, l’observatoire économique de la Chambre de commerce de l’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (Ccima), affirment que les importations du Cameroun en 2021 se chiffrent à 1899,9 milliards F Cfa. Pour y mettre fin, le Cameroun dans sa politique d’import-substitution s’est lancé dans la recherche agricole. Une recherche dont les résultats de l’année 2022 ont été présentés le 16 novembre 2022 à Yaoundé par la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation( Minresi), Madeleine Tchuinte.

Il s’agit d’un répertoire des résultats de la recherche scientifique dans le domaine agricole menée par l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad), à travers les dix régions du pays. Il est donc mis à la disposition des agriculteurs 30 variétés de maïs à haut rendement ; 50 variétés améliorées de riz, 20 pour le sorgho et 23 pour le blé.

 

 

semences améliorées développées au Cameroun distribué aux agriculteurs afin de booster la production locale

Dans ces semences améliorées l’igname en a 100, le macabo et la pomme ont chacun 55 variétés quand le bananier plantain s’en tire avec 600 variétés à lui seul. Les cultures d’exportation y sont aussi développées avec 500 types de plants de café arabica et 200 clones de caféiers robusta. On y a aussi 150 cacaoyers, 20 pour le coton et 17 pour l’hévéa. Pour le palmier à huile dont le Cameroun a prévu d’importer en 2022 143. 000 tonnes, 14 variétés sont disponibles.

En ce concerne qui des agrumes et arbres fruitiers, l’Irad a développé 200 qualités à adapter à chaque bassin de production. Avec entre autres des plants de manguiers et d’avocatiers. A cela, il faut ajouter la disponibilité de 4000 plants des manguiers greffés de huit variétés de raisin qui seront expérimentés dans les cinq zones agroécologiques du Cameroun. Les résultats de cette recherche agricole sont aussi accompagnés des bassins de production dans lesquels ces semences améliorées peuvent-être cultivées, les sites de production de ces plants et ladresses des personnes à contacter en cas de besoin Import-substitution semences développées au Cameroun.

Mélanie Ambombo

A lire aussi :  Café : Le Cameroun veut produire 160.000 tonnes d’ici 2030

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.