Itie : Le Cameroun sous la menace d’une nouvelle suspension
Merveilles du sous-sol camerounais : il faut divulguer les contrats

Itie : Le Cameroun sous la menace d’une nouvelle suspension

Le pays refuse toujours d’être transparent dans l’exploitation suspension Itie Cameroun de son sous-sol tel que le recommande cette initiative.

Malgré sa suspension temporaire de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), le 1er avril 2021 pour non-publication du rapport 2018 de cette initiative au 31 mars 2021, délai de rigueur, le Cameroun refuse toujours conformément à l’exigence 2.8 de la norme de l’Itie, de divulguer les contrats signés sur les licences octroyées à ses partenaires, concernant l’exploitation du pétrole, du gaz et des minéraux.

Au cours de la conférence de presse donnée par l’association Publish What you pay, le 15 septembre 2022 à Yaoundé, cette association affirme qu’en matière de transparence dans l’exploitation de son sous-sol, le Cameroun est un mauvais élève. Une mauvaise performance qui fait peser sur le pays, le spectre d’une nouvelle condamnation.

A lire aussi :  Exploitation minière : 95% des diamants produits à l’Est non tracés

suspension Itie Cameroun transparent dans l’exploitation de son sous-sol

Comme mauvaise performance, on a en date l’opacité qui a entouré la publication du permis d’exploitation des minerais de fer de Lobe à Kribi, dans le département de l’Océan, région du Sud. Ledit suspension Itie Cameroun permis attribué à la société Sinosteel Cam SA et signé le 1er juillet 2022, a finalement été publié suite à la pression mise par les médias et des organisations de la société civile.

Une levée de boucliers qui n’aurait pas dû être car comme le réitère le président de Transparency International, Me Henri Njoh Manga : « la divulgation des contrats est un engagement pris par l’Etat du Cameroun en devenant membre de l’Itie. Si le pays honorait ses engagements, le débat ne se poserait pas. L’Itie est la certification de la bonne gouvernance dans les industries extractives dans le monde. Le Cameroun a librement adhéré à cet instrument international. Il doit alors respecter ses engagements »

Une divulgation des contrats qui selon Bernard Dogmo a pourtant plusieurs avantages. Elle est une puissante arme contre la corruption dans les pays avec un sous-sol riche ; elle permet aux parties prenantes de comprendre les conditions dans lesquelles les ressources pétrolières, gazières et minières sont exploitées. Au-delà, les suspension Itie Cameroun communautés touchées par les opérations extractives peuvent avoir une idée des revenus qui leur seront versés par les entreprises. Bien plus, les communautés ainsi concernées par les opérations ont la possibilité de connaître la nature des subventions et des incitations fiscales accordées aux entreprises entre autres.

Mélanie Ambombo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.