Nord : 175 tonnes de riz attendus en 2022 à Ouro-Maray
Un champ de riz

Nord : 175 tonnes de riz attendus en 2022 à Figuil

Les agriculteurs de Ouro Maray dans la commune de Figuil, région du Nord, ont bénéficié du Projet de développement des filières agricoles phase II, visant à améliorer les conditions de travail des acteurs et de réduire la pauvreté Nord production du riz en 2022.

Le village Ouro Maray s’est réveillée dans l’ambiance ce samedi 5 novembre 2022. Avec des tambours et youyous, les habitants de cette localité située à une dizaine de kilomètre de Figuil, département du Mayo Louti, région du Nord, reçoivent une équipe du Fonds International de Développement Agricole (Fida).

Après avoir bravé près de 100 km qui sépare Garoua et ce village, la mission conjointe Fida-gouvernement du Cameroun prend la direction des bas-fonds, où 21 membres de la Coop Ca Nalizi exploitent une parcelle de 32 hectares (ha) pour la culture du riz. Dans les champs, des femmes en pleine récolte sont aperçues.

Nord production du riz en 2022, Projet de développement des filières agricoles

Dans la foulé, l’on apprend qu’il existe 12 ha de champ communautaire pour les membres de la coopérative et les restes sont repartis dans des champs individuels. En effet, la Coop Ca Nalizi a emblavé 50 ha de riz sur deux sites : à Ouro Maray et à Kafinarou. Cette coopérative a produit 64 tonnes de riz entre 2020 et 2021, sur une superficie de 32 ha. En 2022, 175 tonnes de riz sont attendues pour 50 ha de surface emblavée.

En début de la campagne saisonnière, le Projet d’appui au développement des filières agricoles phase II (Padfa II), dont le coût est estimé à 33,3 milliards de F Cfa, a apporté à ces producteurs un appui en intrant, notamment, 3 000 kg de semences améliorées de riz nerika L36. D’après Amazanga, vice-présidente du conseil d’administration de la coopérative Nalizi, 2 400 kg de semences ont permis d’emblaver le riz pluvial et 600 kg réservés pour la culture du riz irrigué.

 

Les travaux champêtres dans ce village démarrent généralement au mois de mai pour s’achever en novembre, en fonction de la pluviométrie. D’après les riverains, Ouro Maray dispose d’un lac artificiel situé à 1 km de là qui mérite d’être exploité pour la culture du riz de contre saison.

Cette année, les acteurs de la coopérative hôte ont fait face à d’énormes difficultés. Notamment au manque d’intrant à cause de la non-exécution du contrat par les prestataires, au manque de magasins de stockage et surtout, à l’état impraticable des routes en saison pluvieuse. Dans le but de trouver des solutions rapides à ces problèmes, « nous souhaitons que les intrants soient livrés avant le début des pluies », a exhorté Amazanga.

Jérôme Baïmélé à Figuil.

A lire aussi :  Agriculture : baisse de 14% des superficies emblavées en 2022 au Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.