Nord : La production cotonnière chute de 8,8% en 2021
La récolte du coton

Nord : La production cotonnière chute de 8,8% en 2021

La fuite du coton vers le Nigéria voisin est l’une des raisons de la chute de la production annuelle au cours de la campagne cotonnière 2021-2022. Les autorités administratives de la Bénoué ont pris des décisions punitives envers les contrevenants.

Aboubakar est au courant des représailles qui pèsent sur la vente frauduleuse de coton vers le Nigéria : « Des gens viennent laisser l’argent et reviennent nuitamment chercher leurs colis chez leurs complices », révèle-t-il. Et d’ajouter : « La Sodecoton a mis en place des brigades de dénonciation. C’est une pratique qui n’arrange pas les planteurs de notre zone, ça accentue le vol de coton ».

Au cours de la campagne cotonnière 2021-2022, la Société de développement du coton (Sodecoton) a connu une chute de 8,8% de sa production annuelle, représentant 31 743 tonnes (t). Cette production s’élève à un chiffre non consolidé de 329 021t, précise-t-elle.

D’après les responsables de la Sodecoton, cette baisse est due en parti à la vente frauduleuse de l’or blanc camerounais à l’extérieur du pays, notamment au Nigéria. D’ailleurs, un dispositif de lutte contre ce phénomène, apprend-on, avait permis de saisir une cargaison de plus 71t à destination de ce pays voisin. 19 500t perdues en avril 2022, soit 11 400t dans l’Extrême-Nord et 8 100t dans le Nord.

raisons de la chute de la production annuelle au cours de la campagne cotonnière

Le préfet de la Bénoué, Oumarou Haman Wabi a décidé de s’investir dans la lutte contre la fuite du coton au-delà des frontières camerounaises. Lors des différents conseils municipaux des communes frontalières tels que Mayo Hourna, Baschéo, entre autres, il a axé son message sur la sensibilisation.

« La vente du coton à l’extérieur sera sévèrement punie. Le préfet demande aux maires et conseillers municipaux de sensibiliser la population et les producteurs pour lutter contre ce phénomène », a martelé Hamed Fadil, 3e adjoint préfectoral qui a présidé le conseil municipal consacré au vote du budget 2023, le 15 décembre 2022.

Le budget 2023 de la commune de Barndake s’élève à 539 330 000 F Cfa et sera consacré, entre autres, aux projets structurants, notamment au désengorgement des bassins de productions, maillon essentiel de l’économie de la localité. « La fuite de coton ne passera pas chez nous », a indiqué Ahmadou Aboubakar, maire de Barndake.

Jérôme Baïmélé à Garoua.

A lire aussi :  Sodecoton : Plus de 1 300 000 tonnes de coton produits entre 2018 et 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.