Ouest : L’ONACC redoute des éboulements de terrain et des inondations

Ouest : L’ONACC redoute des éboulements de terrain et des inondations

Les prévisions climatiques annoncent une importante augmentation des précipitations entre le 21 et le 30 août 2022 dans toute la région de l’Ouest, avec des risques élevés d’inondation dans les éboulements et inondations départements de la Menoua, des Bamboutos et une partie de la Mifi.

A Bafoussam, l’expression « éboulement de terrain » n’a plus la même connotation depuis l’incident survenu à Gouaché en octobre 2019 et à la suite duquel on avait enregistré 42 morts, 13 disparus, 6 blessés et 130 sinistrés.

L’on comprend donc pourquoi le communiqué du gouverneur de la région de l’Ouest, publié le 24 août 2022, qui annonce de possibles glissement de terrain n’a laissé personne indifférent. En particulier les propriétaires de maisons construites dans les zones à risques comme les marécages, les flancs de collines ou de montagnes où toutes autres zones où la texture du sol est dominée par le sable ou l’argile éboulements et inondations.

prévisions climatiques annoncent une importante augmentation

La situation est assez inquiétante. En effet, d’après l’Observatoire national sur les changements climatiques au Cameroun (ONACC), les prévisions climatiques annoncent une importante augmentation des précipitations entre le 21 et le 30 août 2022 dans toute la région de l’Ouest.

Si toute la région sera touchée, les départements de la Menoua, des Bamboutos et une partie de la Mifi doivent faire l’objet d’un suivi particulier car, avec des cumuls supérieurs à 280 millimètres, des risques élevés d’inondations dans les bas-fonds et des glissements de terrain au niveau des pentes instables sont à prévoir.

 

Source : https://www.osidimbea.cm/collectivites/ouest/

 

éboulements et inondations risques élevés d’inondation dans les départements

Les éboulements de terrain qui pourraient subvenir dans ces zones sont dus « à la saturation des sols en eau, couplée au relief très escarpé ». Il est aussi à craindre la survenue de plusieurs accidents de la circulation causés par d’épais brouillards routiers constants aux encablures de Bangangté, de Bandjoun, du col Batié et des collines de Dschang.

Le communiqué du gouverneur invite donc les transporteurs à prendre en compte l’état des routes et à user de prudence. Ceci d’autant plus qu’il n’est pas rare de voir, des ponts ou des buses s’affaisser à la suite de pluies diluviennes éboulements et inondations.  D’où la nécessité pour chaque usager de la voie publique de prendre des précautions afin d’éviter tout désagrément.

Vanessa Bassale

 

A lire aussi :  Douala : Plus d’une centaine de famille exposée à un effondrement

1 thought on “Ouest : L’ONACC redoute des éboulements de terrain et des inondations

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.