Poliomyélite : Une autre campagne pour les enfants de 0 à 5 ans

La particularité de ce programme national de vaccination est l’administration de la Vitamine A, un déparasitant et le dénombrement des enfants de 0-3 mois sans acte de naissance

Les formations sanitaires, les ménages, les écoles, les marchés, les gares, les lieux de cultes et de prières et les campements sont entre autres lieux où vont se déployer les agents de vaccination. Ceci dans le cadre de la campagne nationale contre la poliomyélite qui démarre ce vendredi 13 mai 2022.

Cette campagne cible au total, 6 054 937 de personnes au Cameroun, soit 594 576 dans la région du Littoral. Elle ne concerne que les enfants âgés de 0-5 ans. Le but est de renforcer leur immunité collective avec le nouveau vaccin antipoliomyélitique oral de type 2 (Nopv2). « L’optique est de stopper l’épidémie actuelle de poliomyélite et de renforcer la protection des enfants contre cette maladie. », souligne Léonard Ewane, coordonnateur du Programme élargi de vaccination (Pev) pour le Littoral.

Ce programme s’effectue sur deux tours. Notamment du 13 au 16 mai et du 10 au 13 juin 2022. Avec en plus de l’administration de deux gouttes de vaccin de polio oral chez les enfants, la prise de la vitamine A et un déparasitant au 1er tour.

 

À cet effet, seuls les enfants de 6 à 11 mois recevront 1 capsule de 100 000 Unités internationales (UI) de vitamine A (capsule bleu) ou 4 gouttes de la capsule de 200 000 Ui (capsule rouge). Tandis que ceux d’1 à 5 ans reçoivent 1 capsule de 200 000 Ui de vitamine A (capsule rouge) ou 2 capsules bleus. Quant au déparasitant, les enfants de 12 à 13 mois devront inoculer ½ comprimé d’Albendazole. Et ceux dont l’âge varie entre 2-5 ans en recevront un seul. S’agissant des Mebendazoles, seuls les enfants de 1-5 ans sont concernés (1 comprimé).

Comme autre particularité mentionnée lors du briefing de la presse tenue le 10 mai 2022 à la Délégation régionale de la Santé publique pour le Littoral, le dénombrement des enfants de 0 à 3 mois sans actes de naissance.

Michèle EBONGUE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.