Port autonome: Plus de 1 365 milliards F Cfa générés en moyenne par an
contribution du port de Douala-Bonaberi sur l’économie locale et nationale

D’après le rapport final de l’Etude de l’impact du port de Douala-Bonaberi sur l’économie locale et national sur la période 2016-2020, cet apport des acteurs de cet espace portuaire à l’économie nationale est dominé par la contribution des acteurs indirects.

De façon globale, les acteurs de la place portuaire de Douala-Bonabéri à la période 2016-2020 ont généré une richesse d’environ 1 365 milliards F Cfa en moyenne par an. Soit une valeur ajoutée brute qui est passée de 1212,6 milliards F Cfa en 2016 à 1545,3 milliards F Cfa en 2019. Malgré la baisse observée en 2020 due aux effets de la Covid-19, elle a atteint 1316,4 milliards de F Cfa. C’est ce qui ressort de l’« Etude de l’impact du port de Douala-Bonaberi sur l’économie locale et nationale ».

Cet apport des acteurs de la place portuaire, contribue à près de 6,2% en moyenne par an au Produit intérieur brut (BIP). Cet apport est dominé par la contribution des acteurs indirects (installés pour l’essentiel hors de la zone portuaire mais qui utilisent directement le Port pour leur approvisionnement en intrants de production), évaluée en moyenne annuelle à environ 4,9%. Celle des acteurs directs contribue pour 0,9% à l’économie nationale, tandis que les acteurs directs élargis, qui assurent le bon fonctionnement du Port sans être impliqués au premier plan, participent à 0,42%.

 

Les activités du Port de Douala Bonabéri sur le plan national sur la même période, indique cette étude, contribuent en moyenne 6,2% par an à la création des richesses. Tandis que ses acteurs ont participé à hauteur de 13%. Le pic est atteint en 2019, avec une contribution moyenne annuelle de 13,6%. Comme les contributions nationales dont les premières places sont occupées par les acteurs indirects, les contributions locales (Douala) sont elles aussi, dominées par les acteurs indirects (8,5%). Ils sont suivis par les acteurs directs (3%) et les acteurs directs élargis (1,4%). Tandis que les activités induites, qui sont créées à partir des revenus salariaux obtenus du Port, ont une contribution très modeste à la création de richesse dans la ville de Douala.

Ce rapport est réalisé dans le cadre de la Convention d’assistante technique entre le Port Autonome de Douala (PAD) et l’Institut National de la Statistique (INS). Publié en mars 2022, il a pour but de déterminer la contribution du Port de Douala-Bonabéri à la création des richesses dans l’économie locale et nationale au cours de la période 2016-2020.

Michèle EBONGUE

A lire aussi :  Port Autonome de Kribi : Des plaidoyers se multiplient pour la levée des freins.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.