Sécurité routière : A Bépanda Bonabo, les habitants réclament des panneaux de signalisation

Les familles et proches de victimes d’accidents sur la route du Boulevard de la République à Douala, sont descendus dans la rue le mercredi 27 avril 2022, pour revendiquer l’installation des dispositifs de signalisation routière, afin de réduire les accidents

 Une vingtaine de personnes, vêtues pour la plupart en noir, se sont regroupés au lieudit « Bépanda Bonabo », un quartier situé dans l’arrondissement de Douala 5e. Munies de bougies pour certaines et de pancartes pour d’autres, ces familles, riverains et proches de victimes d’accidents de la circulation sur la nouvelle route du boulevard de la République, se sont retrouvés le mercredi 27 avril 2022 pour commémorer leurs morts, et rendre hommage aux autres victimes encore en vie.

Jacques Fotsing, l’un des manifestants, fait partie de la trentaine de victimes de cette route. Le sexagénaire garde encore les séquelles de cette tragédie survenue, il y a 4 ans. « Je me déplaçais en béquille, je l’ai abandonné il y a quelques jours. J’ai fait 4 mois à l’hôpital, 2 mois de massages, et 4 autres encore où j’allais une fois par semaine », se remémore-t-il.

Bépanda Bonabo, les habitants réclament des panneaux de signalisation

Comme lui, Hélène Kamgue, également présente à cette manifestation, ne souhaite pas voir un autre habitant du quartier Bonabo vivre le même trauma qu’elle. « Mon mari a été victime d’un accident en 2019, alors qu’il revenait de chez son ami de l’autre côté de la route. Et depuis lors, il est aveugle, parle de moins en moins, et fait quasiment tout sur place. À l’hôpital, on a diagnostiqué qu’il a une tumeur au cerveau, due aux caillots de sang qui s’y sont formés », raconte-t-elle. C’est donc pour éviter d’autres drames du même genre, qu’Hélène a rejoint les autres habitants du quartier Bonabo pour non seulement dénoncer l’incivisme des automobilistes, mais surtout pour commémorer leurs proches.

Sécurité routière : A Bépanda Bonabo, les habitants réclament des panneaux de signalisation

En effet, des messages tels que « Plus de 10 morts ici, ça doit cesser », « Nous voulons des ralentisseurs de vitesse sur le boulevard », « M. le maire de la ville, prenez vos responsabilités », ont été rédigés sur des pancartes en vue d’attirer l’attention des autorités, dont Roger Mbassa Ndine, le Maire de la ville de Douala.

Cette manifestation a été encadrée par le mouvement « On est Ensemble ». Elle a été mise en œuvre suite à la non effectivité des propos du Directeur du cabinet du Maire de la Ville. Notamment sur la pose des panneaux de signalisation sur le boulevard, au lieu des ralentisseurs de vitesse, comme souhaités. « C’est à la suite de cette attente que nous avons décidé de faire cette manifestation. Nous voulons être reçus par le Super maire, mais jusqu’ici, ce ne sont que ses collaborateurs qui nous reçoivent, or ils n’ont aucun pouvoir de décision », indique Alfred Kamkuimo, Président de On Est Ensemble.

Michèle EBONGUE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.