Taux d’accès à l’électricité : Le Cameroun vise 100% d’ici 2030
Energie électrique. Il faut un accès à tous

Taux d’accès à l’électricité : Le Cameroun vise 100% d’ici 2030

Pour y parvenir, le ministre de l’Eau et de l’énergie a Taux d’accès à l’électricité mis sur pied un Plan directeur de production et de distribution de l’électricité.

Selon le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, le taux d’accès à l’électricité est de 64%. Un taux considéré relativement faible à cause de l’absence de trois réseaux distincts ; la nécessité d’augmenter le taux d’accès à l’électricité ; la part importante du combustible fossile dans le mix énergétique ; le déséquilibre financier structurel du marché de l’électricité et une crise de liquidé dans le secteur.

Face aux parlementaires en juin 2021, le Minee faisait savoir que l’accès à l’électricité pour tous à l’horizon 2035 nécessite une enveloppe minimale de 6.000 milliards F Cfa repartie dans la production (70%) ; le transport (16%) et la distribution (14%) en milieu périurbain et rural.

A lire aussi :  Accès à l’électricité : De 2010 à 2020, le Cameroun évolue de 22,64 %

le ministre de l’Eau et de l’énergie a Taux d’accès à l’électricité mis sur pied un Plan directeur de production et de distribution

Pour surmonter ces nombreux défis, le Minee a entrepris depuis 2020, la mise à jour du Plan directeur de production et de distribution de l’électricité. Présenté le 16 septembre 2022 à Yaoundé au cours d’une réunion, ce plan : « constituera un outil mondial de pilotage dans le domaine de l’électricité pour le bien-être de nos populations, pour l’intérêt de nos industries et partant pour le développement socioéconomique », a ponctué Gaston Eloundou Essomba.

 

Ce plan qui devrait apporter des solutions aux difficultés structurelles et conjoncturelles que connaît le secteur tourne autour de sept axes stratégiques à savoir : l’évolution du mix énergétique, le renforcement et l’extension des réseaux de transport de l’électricité, soit l’aboutissement à un réseau unique de transport de l’électricité en 2027 ; la stabilisation et l’équilibre financier du secteur de l’électricité ; l’amélioration des performances Taux d’accès à l’électricité opérationnelles du segment distribution, l’accès à l’électricité de 100% à l’horizon  2030 et le capital humain et le développement des compétences locales. Il emboite ainsi le pas au Fonds de développement du secteur de l’électricité, doté d’une enveloppe de 7 milliards F Cfa seulement pour l’exercice 2021.

Mélanie Ambombo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.