Garoua3e : L’Ecole publique de Laïndé-Bilonde en quête d’infrastructures
Une vue de l’EP de Laïndé-Bilonde le 16 septembre 2022

Garoua3e : L’Ecole publique de Laïndé-Bilonde en quête d’infrastructures

Cet établissement d’enseignement primaire a défrayé la chronique la semaine dernière sur les réseaux sociaux avec des images exposants parents et enseignants en pleine construction d’un infrastructures scolaire à Garoua hangar pour la reprise des cours en cette rentrée scolaire 2022-2023.

Vendredi 16 septembre 2022. Laïndé-Bilonde, un village situé dans l’arrondissement de Garoua 3e, région du Nord, s’est réveillé dans un climat clément. La pluie qui a arrosé la ville la veille a laissé place aux eaux de ruissèlement sur la route qui mène dans ce village. La piste habituelle inondée, est coupée. Une route de déviation est créée juste à gauche de l’ancienne.

établissement d’enseignement primaire a défrayé la chronique?

« Si tu ne maîtrises pas la conduite, tu vas te retrouver en brousse avec une crevaison », lance Awouna, le conducteur de la moto, tout en fonçant droit à la sortie du village, où se infrastructures scolaire à Garoua trouve l’école publique de Laïndé-Bilonde.

Il est 12h. sur une pente légère se dresse fièrement un bâtiment de deux salles de classe. Le drapeau tricolore flotte dans la cours. Juste à côté, des élèves en plein cours sont visibles depuis leur infrastructures scolaire à Garoua salle de classe de fortune. Il s’agit d’un hangar à moitié clôturé. Sur la toiture, les regards mènent directement vers la providence.

L’enseignant de cette salle est imperturbable. Il est déterminé à transmettre son savoir aux élèves de cours moyen II. Plus d’une dizaine d’écoliers sont assis sur des tables-bancs. « Il faut même un deuxième hangar », lance un parent d’élève de passage près du forage de l’établissement.

infrastructures scolaire à Garoua parents et enseignants en pleine construction

L’image qui défile sur les réseaux sociaux est donc une réalité. Les restes de piquets au pied d’un bâtiment peint en bleu sur jaune clair, visible dans les images balancées sur la page de l’œil du Sahel, sont exactement placés entre le hangar et l’unique bâtiment de cette école à cycle complet d’environ 400 élèves.

La directrice de l’institution n’est pas présente sur les lieux. De même que Marguerite, la brave dame qui tenait une barre à mine en train de creuser un trou pour les piquets du hangar et dont on peut apercevoir dans les images devenues virales sur Facebook et Twitter. Toutes tentatives d’obtenir une déclaration d’elle est restée vaine. Toutefois, des sources bien informées authentifient les images qui défraient la chronique. Malgré l’insuffisance des salles de classe, la rentrée infrastructures scolaire à Garoua scolaire 2022 a bel et bien eu lieu à l’école publique de Laïndé-Bilonde. Il convient de relever que la région du Nord fait partie des zones d’éducation prioritaire (ZEP).

Jérôme Baïmélé à Garoua

A lire aussi :  Education : Le déficit infrastructurel pénalise près de 10 000 élèves à Gado-Badzéré

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *.